03/10/2008

L'anonyme de la route de Drize

Bonjour à toutes et à tous,

mardi, vous avez pu lire un article relatant le terrible accident survenu à la Route de Drize...

Un anonyme et sa nièce...

L'anonyme était mon frère d'arme.

Cet homme à qui aucune autorité du Canton, de la Confédération ne rendra hommage, était un homme de l'ombre, de ceux dont on ne parle pas, de ceux qui portent haut les couleurs de notre pays.

J'ai eu l'honneur, comme d'autres, de servir à ses côtés, le privilège qu'il protège mes arrières, ici comme ailleurs.

Nous avons protégé les plus grands de ce monde, il portait l'image du service, de la qualité des services de protection suisse au plus haut du firmament de la diplomatie internationale.

Dix huit ans de complicité, de service, d'une amitié fraternelle se sont éteint sur cette route.

Mon ami, mon frère, celui qui dont le prénom est abbrégé dans mon livre sous la lettre "P", s'appelait Pascal, et mon frère nous aura quitté, nous qui avons servi à ses côtés.

Il nous quitte libre, enfin libre, lui qui aimait tant la mer, la voile...evoe.jpg

drapeau_suisse.jpgEt c'est une part de nous qui s'en va aujourd'hui...

Vieux frère, tu nous manqueras, bon vent marin d'eau douce.

Au revoir Pascal, au revoir mon ami.

A toi,

Semper Fi

Stéphane

13:21 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : genève, deuil, frère, pascal |  Facebook |

01/10/2008

La Passerelle des Avanchets ? Un beau gâchis

Bonjour à toutes et à tous,

Hier, je découvrais la superbe photo de Laurent Guiraud qui montrait la passerelle des Avanchets. Et je l'en remercie. Je n'ai de loin pas le même talent mais mon propos n'est pas de rivaliser avec un artiste de la photo. Son blog est disponible ici et il dispose de superbes clichés

Il est vrai qu'il faut reconnaître à cette structure un certain style...

passerelle1.jpg

Avant les travaux du tram, les Avanchetois disposaient d'une passerelle "pur béton" qui craquelait de partout... avec cette nouvelle passerelle... nous renouons avec un design plus recherché, des matériaux qui devraient mieux résister au Temps qui passe...

Cette passerelle permettait notamment de se rendre au petit étang qui borde la route de Meyrin, un petit parc sympathique et calme où les animaux croisent les enfants, les mamans, les papas, et autres badauds...

Mais...

Comme vous allez le découvrir plus bas... cette passerelle, nouvelle formule, est surtout un "cul de sac" pour toutes les poussettes, les chaises roulantes, les vélos, et autres... car il n'y a pas d'ascenseur. Ni même une rampe d'accès...

Alors, il me vient une question toute bête, sans doute liée au fait que je suis un néofyte en matière d'architecture urbaine...

Mêh mêh mêh !??? A quoi ça peut bien servir de construire une passerelle impraticable pour nombre de personnes... au dessus d'un passage piéton qui coupe la route de Meyrin ?

Je vous laisse en juger par vous même, sur photos :

passerelle2.jpg

passerelle3.jpgIci à gauche, l'escalier intermédiaire... pour accéder aux arrêts de tram...

Ici à droite, l'escalier qui ponctue la fin de la passerelle...

 

 

 

 

passerelle6.jpg

passerelle4.jpgIci à gauche, l'escalier final vu d'en bas...

Ici à droite, l'escalier intermédiaire vu d'en bas...

Et ici en bas, le superbe passage piéton sécurisé qui coupe la Route de Meyrin... reliant les deux abords de la route...

 

passerelle5.jpg

 

Peut - être que je vous parais un peu neuneu... mais à quoi ça peut bien servir de construire une passerelle aussi design qu'inutile vu sa configuration pratique ?

Les enfants continueront à traverses sur la route de Meyrin, les parents continueront à emprunter le passage piéton avec les pousse-pousses, les handicapés devront inévitablement l'utiliser aussi...

Dans le genre offrons nous quelque chose d'inutile... les Avanchetois viennent de se voir offrir un joli cadeau.

L'ancienne passerelle était certes "moche comme une déchirure de béton" mais elle présentait l'avantage de disposer d'un ascenseur.

Et question finissions, on peut mieux faire :

passerelle7.jpgLa porte de sécurité qui jouxte l'accès à la passerelle, tiens avec un serre-joint et trois morceaux de bois... c'est rassurant... un travail bien fini. 

Bref...

Vous me direz ce que vous pensez de ce gaspillage d'argent et de temps.

 

 

 

 

 

Aller, soyons positifs, comme dans tout cadeau, c'est l'intention qui compte. 

 

________________________________________________________________

Et puis n'oublions pas que nous avons d'autres problèmes à régler...

Notamment nos deux compatriotes retenus,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg74ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane Valente

Je continuerai à fumer dehors...

Bonjour à toutes et à tous,

clopons.jpg

Demain, tous les cafetiers restaurateurs seront informés par la presse de l'annulation de l'interdiction de fumer...

Demain, je continuerai à sortir des lieux publics pour fumer.

Pour autant je salue l'action de Me Amaudruz et Me Pardo qui ont le mérite d'avoir soulevé un viol de la Constitution.

A moins de 20 jours de l'éléction pour constituer l'assemblée Constituante... cette remise au point du Tribunal Fédéral me paraît essentielle.

En effet, dans notre démocratie ce n'est pas l'exécutif qui fixe les lois et ses modalités, mais bien le législatif, c'est à dire le Grand Conseil qui travaille sur cette loi et son application.

Lorsque l'Exécutif du Canton prend la liberté d'édicter un règlement d'application sans attendre la loi... c'est une atteinte intolérable à la séparation des pouvoirs.

On lit un mélange des genre sur différents commentaires dans les Blogs... le Tribunal Fédéral n'a pas annulé le résultat du vote populaire, il a sanctionné l'Exécutif genevois qui a outrepassé ses prérogatives.

D'ailleurs Me Pardo et Amaudruz n'ont pas fait recours contre le résultat de la votation... mais contre son règlement d'application. Il suffit de lire l'arrêté du TF.

La nuance est bien là...

Ensuite, tous ceux qui s'élèvent contre la décision des Juges Fédéraux devraient voir à respecter la plus haute instance de Justice du pays.

Il n'y a rien à discuter sur le fond de leur décision basée sur le Droit Constitutionnel.

Droit supérieur s'il en est :o)

Maintenant, c'est à chacun de savoir respecter la volonté populaire et au Grand Conseil de statuer sur l'application de cette dernière et à personne d'autres.

Pour ma part, je continuerai à sortir pour fumer, par respect de la volonté populaire et jusqu'à ce que nos députés aient statué sur la loi.

Espérons que les non fumeurs comprendront que les enjeux de cette démarche sont autres et ailleurs que dans l'interdiction de fumer en soi.

Un juste rappel de notre fonctionnement démocratique que certains manipulent dans des buts purement éléctoralistes.

A propos de Santé publique... pour ceux que ça intéresse... si jamais nous avons un vrai problème de santé publique avec le Parc des Sports, là il y aurait lieu d'une intervention urgente du Conseil d'Etat... car à ma connaissance, et sauf erreur de ma part, il serait amianté...

Alors on en fait quoi de ce problème...? Allons nous laisser le chantier, aujourd'hui totalement arrêté, à l'air libre et pur sans fumée le temps qu'il faut pour que ses riverains soient tous atteints de cancers divers que l'amiante déclenche ?

Remarquez c'est assez drôle, parce que pendant le déflocage de la Tour de la Télévision, les employés de la TSR se sont vu transférer aux Charmilles, à côté du Parc des Sports qui se faisait démolir... soulevant poussières... et autres... et surtout amianté. Je dis drôle, mais comme eux de l'amiante... j'ai du en avaler... car je travaille à moins de 50 mètres de ce dernier.

Mais ça évidemment... soulèverait la question du qui a autorisé les travaux de démolition s'en prendre connaissance des matériaux ?

________________________________________________________________

Et puis n'oublions pas que nous avons d'autres problèmes à régler...

Notamment nos deux compatriotes retenus,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg74ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane

30/09/2008

Leçons de l'éléction de M. Cerutti ?...

Bonjour à toutes et à tous,

Vernier-drapeau.gif

La principale leçon que je retiens de l'éléction de M. Cerutti à Vernier ne se situe pas dans les jeux d'alliance et autres que d'autres ont relevé. A raison ou à tort d'ailleurs.

Non.

La principale leçon que j'en tire c'est la fantastique gifle que la population verniolane a donné à l'ensemble des acteurs de cette éléction.

26 % de participation ?

L'image désastreuse que la politique communale a donné à sa population est le facteur qui fait perdre à la démocratie tout son sens.

Nous n'avons pas voté sur des programmes politiques clairs, nous avons voté pour des personnalités.

Hors, il s'avère que les personnalités en terme politique, avec notre fonctionnement démocratique, ne peuvent rien faire à elles seules.

Le triste spectacle auquel se sont prêtés certains devrait nous interpeler, de plus en plus le votant ne se base plus sur le programme, mais sur l'image que véhicule les candidats et la politique en général.

A 26% de participation... on imagine l'image que nos concitoyens en ont.

Des campagnes aussi... M. Thierry Cerutti, a investi le terrain depuis plusieurs mois, là aussi il y a une leçon à prendre... En faisant invalider sa première éléction, ses opposants lui ont ouvert sa deuxième campagne en fanfare... de là, venir dans nos quartiers un mois avant l'éléction paraît pour le moins risible.

La politique doit absolument revenir à ce à quoi elle doit servir, répondre aux attentes des habitants, des citoyens... Si les Avanchets ont particulièrement soutenu le candidat MCG, c'est parce que les autres partis représentés à l'éléction ont laissé aller cette cité au point qu'elle devienne une zone de "non droit".

Pour exemple, une motion concernant la sécurité dans le quartier des Avanchets déposée par M. Antoine Bertschy, Conseiller municipal UDC, a mis plus d'un an avant d'être traitée...

Nos commerçants lassés d'attendre une action politique claire sont tous partis...

Et là... ce n'est malheureusement qu'un exemple.

Aussi, on constate le manque de respect que nos politiques témoignent envers la population qui envoie un signal pourtant clair, en traitant le candidat MCG de populiste et autres... en véhiculant de pseudo problèmes olfactifs au sujet de l'UDC, on insulte de fait celles et ceux qui votent pour.

Il est temps que les formations politiques apprennent le mot "respect" car toutes représentent des  parts de notre population,  de l'attente de nos concitoyens, des idées qu'ils défendent, bonnes ou mauvaises, ne pas les respecter revient à un déni démocratique.

Les partis agissent comme les symptômes des préoccupations des citoyens et il nous faut apprendre à les écouter, les comprendre, et agir en conséquence.

Se "mettre la tête dans le sable" ne résoudra en rien les problèmes auxquels nos concitoyens font face.

________________________________________________________________

Dont deux qu'on oublie pas,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg73ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane

 

28/09/2008

Vous pensez connaître Tariq Ramadan ?

Bonjour à toutes et à tous,

comme M. Philippe Souaille, j'ai eu le plaisir d'être convié, par un ami, à la rencontre francophone de philosophie sur le thème de la peur qui se tenait à Genève. J'ai d'ailleurs eu le plaisir d'y rencontrer (entre autres) M. Guy Mettan que je salue au passage.

En revanche, je me suis épargné la prèche de l'intellectuel, du moins targué comme tel, M. Tariq Ramadan.

De fait, ce Monsieur officiait comme professeur remplaçant dans les années 1983-1984 au Cycle des Coudriers à Genève, c'est d'ailleurs là que je l'ai rencontré car il remplaçait l'un de nos profs titulaires...

Alors si vous croyez connaître ce Monsieur à travers une prèche bien huilée, bien arrondie dans les angles, en revanche, sa part de naturel étant ce qu'elle est, lors de l'un de ses remplacements, l'une de mes charmantes camarades de classe lui pose une question :

-"Monsieur, j'aimerai vous demander..."

 

Sa réponse :

 

-"De là où je viens les filles n'ont pas le droit à la parole... mais ici je dois t'écouter..."

 

Cet échange entre cette élève et notre prof remplaçant ayant pris toute sa valeur lorsque j'ai vu réapparaître le nom de Ramadan dans les journaux.

Voilà le vrai visage de celui qui se fait inviter partout sous le prétexte d'être un intellectuel.

Eh oui Tariq... tu vois des années après, l'un de tes élèves se souvient à merveille de toi et surtout du genre d'idées qui t'habitaient déjà. Malgré que ton discours se soit quelque peu arrondi pour plaire au plus grand nombre, tu n'as pas changé en 24 ans...

Moi oui.

Désolé, mais ton frère et toi vous vous trompez de siècle et de continent avec vos prèches. La lapidation, la Sharia, les bûchers, etc... les lois religieuses et les dérives qu'elles engendrent nous les avons déjà vécues... car la chrétienté ne vous a pas attendue pour commettre les pires crimes. Croyez vous que nous voulons en retour en arrière et surtout que nous vous laisserons faire ?

A titre d'information, ici, j'expliquais la Suisse aux pseudos intellectuels... ça te permettra de t'instruire... clique dessus... 

Chacun son tour d'apprendre à l'autre, mais cette fois, tu t'assois sur les bancs, tu lis... tu comprends... et je te dis : "afouane habibi".

L'Islam que vous défendez n'est pas celui de la majorité des musulmans qui vivent leur culte en toute harmonie et j'avoue que c'est tant mieux car vous n'êtes en rien représentatifs de ce culte, sinon de sa minorité.

Bien à toi,

Marsalama Tariq,

Ton vieil élève,

________________________________________________________________

Avec ceux qu'on oublie pas,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg72ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane Valente