25/04/2008

A quoi ressemble la démocratie ?

Bonjour à toutes et à tous,

la question du jour :

-"savez - vous à quoi ressemble la démocratie ?"

mais avant d'y répondre...

dans un billet diponible ici je me demandais si les Genevées et les Genevés avaient mesuré les incidences de leur vote en faveur de la révision de la Constitution.

Voter quelques amendements, encore... mais la revoir dans son entier va demander une extrême prudence, une vision des implications à long terme.

Mon avis est d'autant plus conforté : entre les Radicaux et leur proposition concernant les cultes; hier avec un militant socialiste bien connu de ce blog, qui lui veut inscrire le droit de vote cantonal pour les étrangers; certains socialistes qui eux veulent s'attaquer au mode éléctif du pouvoir judiciaire; le tout dans l'acte fondateur du Canton...

Tout ceci laisse présager le pire, parce que nous allons assister à la réinvention de "la roue ronde", le développement de "bélier à enfoncer les portes ouvertes", à des atteintes de la souveraineté populaire sur différents domaines, et j'en passe.

Les anciens, en 1847, avaient un tout autre sens des valeurs, un ego moins surdimensionné et je me demande bien combien de personne ont lu notre Constitution avant de proposer des modifications ?

L'acte constitutif restera bien après nous, survivra aux partis, aux associations, à nos enfants et petits enfants...

Sans doute y a t'il quelques articles à dépoussiérer, mais il va surtout s'agir d'éviter toutes les dérives imaginables et inscrire à "tout va" les desiderata de tout un(e) chacun(e).

Parce qu'il suffit de lire quelques blogs, ici ou là, pour se rendre compte que la Constituante, partie comme elle est, ça va juste être la "foire" aux idées et toutes ne seront pas forcément bonnes...

Du moins, avec ce que j'ai lu et entendu jusqu'ici, démontre surtout que peu ont pris le temps de lire notre Constitution actuelle, d'autres confondent cette dernière avec les lois qui en découlent et ne savent pas faire la différence, et d'aucun pour le moment ne semble réellement mesurer l'impact de leur propos sur les générations futures.

Heureusement, les travaux dureront 3 ans et le texte final sera soumis aux votations, il reviendra donc au peuple souverain d'avaliser ou non ces trois années de travail.

A ce titre, je terminerai ce billet sur l'Article 1, alinéa 2 de notre Constitution :

2. La souveraineté réside dans le peuple; tous les pouvoirs politiques et toutes les fonctions publiques ne sont qu'une délégation de sa suprême autorité.

 

Cette simple phrase, résume à elle seule l'attention que nous devrons porter aux dérives possibles, car cette phrase dans son esprit n'est autre que la démocratie.

Eh oui ! La Démocratie n'est qu'une simple phrase aposée sur le texte constitutif... j'espère que de ce constat, naîtront l'intérêt et l'attention que les citoyen(ne)s doivent porter à cette révision.

Voilà la première modification que nous pourrions envisager, ajouter l'alinéa 5 :

5. L'article 1 de la présente Constitution est inaliénable et ne peut être modifié sous aucun prétexte.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

07:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : démocratie |  Facebook |

22/04/2008

Courage M. Moutinot...

Bonjour à toutes et à tous,

M. Moutinot est un homme plein de surprise et pour une fois, s'en est une bonne... Lire l'article ?

Il va falloir beaucoup de courage à ce dernier pour appliquer la loi fédérale sur les stups.

Si le GREA trouve la position de M. Moutinot effarante, celle du GREA ne l'est pas moins.

J'expliquais, ici même sur mon blog, dans un billet intitulé La Clairière et l'Angélisme, que sans l'intransigeance de la Justice à mon égard, j'aurai probablement fini ma vie comme une "épave".

Aller soyons "cool" laissons les scènes ouvertes de la dope à Genève, on ne parle pas ici des fumeurs de joints, mais bien de came... au fond, la came s'est festif, et puis se sont tous des victimes, on les a forcé à prendre leur premier rail... quoi de plus normal que de voir des gens s'acheter de la dope en toute illégalité en pleine ville aux yeux de tous ?

Ne dissuadons surtout pas les " nouveaux clients " potentiels de venir se servir... et devenir accros.

Je cite ici les propos effarants du secrétaire général de cette association :

-"«A la limite, cette technique peut dissuader les petits consommateurs, occasionnels et festifs." 

Les addictions commencent toujours comme ça, par une consommation occasionnelle et festive.

Dieu merci que ce genre d'associations n'avaient pratiquement aucun écho à l'époque où je déconnais sec et que la Justice a su me dire clairement : STOP petit gars...

La répression des consommateurs de came, c'est bien de cela dont parle M. Moutinot, et pas du fumeur de joint, fait partie d'un tout. Le consommateur crèe la demande, le dealer y répond, c'est donc bien sur les deux volets, offre et demande, qu'il faut agir.

L'Angélisme à deux balles de certaines associations me fera toujours bondir, parce qu'en tenant ce genre de discours "lénifiant", des gens comme moi seraient déjà mort ou pire encore... devenu une "épave".

Aider n'est pas s'apitoyer.

M. Moutinot faites moi plaisir, ne déviez pas d'un millimètre de votre ligne parce que si ce genre de mesure dissuadait même un seul nouveau consommateur (festif et occasionnel soit - il), vous feriez bien plus pour lui que toutes ces associations qui ont perdu de vue que la came ça tue à petit feu et que tout ça coûte très cher à la collectivité tant en terme humain, que financier.

La dope n'est ni festive, ni drôle, elle tue. A court ou moyen terme, la dope ça rend con... et ça tue.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

07:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

21/04/2008

Notre police n'a pas fini d'en voir...

Bonjour à toutes et à tous,

Le commandant de notre gendarmerie force le respect, lire l'article ?

Revenant sur la décision de ne pas afficher les matricules de nos policiers, le commandant de la gendarmerie : Christian Cudré-Mauroux, explique que notre corps de gendarmerie n'a pas vu son effectif augmenter depuis 1988... en fin, si... de 6 agents.

Nous voilà rassurés.

Afficher les matricules de nos policiers aujourd'hui... et demain, devoir porter le numéro AVS tatoué sur la peau pour les simples citoyen(ne)s ?

A quand le code barre citoyen ?

Nous venons d'éviter de peu une aberration. Merci à la clairvoyance du commandant de notre gendarmerie.

L'Euro 2008 arrive à grand pas... et notre Gendarmerie 1988 devra y faire face. Une fois de plus, nous allons demander à nos gendarmes de palier au manque d'effectif, leur faire accomplir des heures supplémentaires en veux-tu en voilà...

Comment, dans une ville prestigieuse, internationale au possible, nos autorités politiques ne sont elles pas capables de revaloriser cette profession et augmenter l'effectif de la gendarmerie conformément à la volonté du législateur qui fixe son effectif à 960... alors qu'ils ne sont que 774 sur le territoire cantonal ?????

Un effectif qui correspondait aux besoins des années 90... mais nous sommes en 2008 et l'Euro 2008 démontre clairement le manque de clairvoyance et / ou de volonté politique.

En somme, nous avons une prison répondant à la criminalité des années 70 surpeuplée, une maison d'arrêt pour mineur qui déborde, des effectifs de gendarmerie correspondant aux nécessités de sécurité publique d'il y a 20 ans...

Cool ! That's politics ! :o)

En 2009 nous devrons renouveler notre exécutif... et ce genre de manquement, qui frise l'incurie, devra retenir notre attention.

Souhaitons que l'Euro 2008 se déroule sans heurts et que nos policiers n'auront pas besoin d'être engagés car il sera alors facile, une fois de plus, de les montrer du doigts...

Pour terminer, nous avons probablement l'une des meilleures gendarmeries du monde, alors disons leur simplement "merci" parce qu'ils et elles le méritent.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

06:58 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

20/04/2008

Bonne continuation M. Zappelli

Bonjour à toutes et à tous,

à 15h21 avec + de 16'000 voix d'avance... :

" félicitations à M. Zappelli pour sa victoire d'aujourd'hui. Je lui souhaite BON COURAGE pour la suite de son engagement au service des citoyens et des citoyennes du Canton"

Serrage viril de paluche au challenger perdant et tape amicale sur l'épaule à la manière de nos lutteurs nationaux... :o)

Mais, une fois de plus il y a un chiffre qui retient mon attention :

41 - 42 %

L'abstention...

Tous les partis, tous les médias, doivent se poser la question, parce que la démocratie se meurt sous nos yeux, pourcent après pourcent...

Il faut vraiment faire quelque chose.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

15:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Je vote, tu votes ?

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd'hui on vote ! C'est franchement "trop de la baaaaaalllllleeeeee" YES :o)

Mais avant... vous êtes très nombreux à avoir lu mon dernier billet et je vous en remercie.

Tout citoyen(ne) ayant, selon moi, le droit le plus strict d'obtenir des réponses à des questions légitimes.

Apparemment, lorsqu'un simple citoyen pose une ou plusieurs questions... les réponses se font attendre... ce qui est d'autant plus regrettable à la veille d'une éléction de la part d'un candidat.

Alors "chieur" de première, j'ai cherché mes réponses tout seul comme un grand :

N'est ce pas à la Constituante et donc à la Constitution de fixer les modalités de l'élection judiciaire et me semble-t'il que M. Mabut affirmait sa prose dans ce sens ?

Article 136 (Constitution genevoise)

Alinéa 1 et 2, c'est bien la Constituante et la loi qui fixent les modalités et le fonctionnement du ministère publique.

Est - ce à la vue de ce dernier paragraphe que vous et votre collègue avez remis en cause la décision de classement prononcée par M. Zappelli dans le volet pénal de l'affaire de Vernier ?

Article 131 (Constitution genevoise)

Alinéa 2 et 3, répondent à cette interrogation, et ce n'est ni à la presse, ni aux médias de trancher les différents.

Ensuite quelles actions préconisaient ils... Beuh ?

Leur proposerez-vous des interlocuteurs du genre de M. H. Ramadan pour les violences conjuguales ?

Article 165 (Constitution genevoise)

Alinéa 1, explique clairement que tous les "adhérents" à un culte, quel qu'il soit, se doivent de respecter les lois en application tant sur le plan cantonal que fédéral.

Je vais m'arrêter là parce que le propos de mon billet est ailleurs... et finir par une partie de serment institué par la Constituante :

Je jure ou je promets solennellement: -"d’être fidèle à la République et canton de Genève, d’observer et de faire observer religieusement la constitution et les lois, sans jamais perdre de vue que mes fonctions ne sont qu'une délégation de la suprême autorité du peuple; ../.."

 

 

Et aujourd'hui, le peuple fait acte d'autorité : il vote !

 

 

A ce titre, malgré des différences de point de vue et d'opinion avec le candidat challenger je lui souhaite : BONNE CHANCE.

 

BONNE CHANCE à notre actuel Procureur Général, dont chacun d'entre nous a pu mesurer durant 5 années son engagement au service de tous/toutes les citoyen(ne)s de notre République et Canton.

 

Quoi qu'il en sera, quel que soit le candidat qui sortira "choisi" des urnes, nous élisons notre Procureur, et il aura une tâche lourde de responsabilité et donc, souhaitons d'ores et déjà à l'heureux élu de nos coeurs citoyens :

 

 

>>> BON COURAGE <<<

 

 

Alors Genevées Z'é Genevés

 

Les bureaux de vote sont ouvert de 10h à 12h00

 

Alors quel que soit votre choix : votez

 

 

1611467902.jpg

Bien à toutes et à tous,

 

Stéphane

 

 

 

 

 

PS. A qui de droit : le mouton est dans le pré et il bêle... : bêêêêêêêêh ! bêêêêêêêêêh ! et le citoyen, lui : il vote.

07:41 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |