26/01/2009

Marins d'eau douce...

Bonjour à toutes et à tous,

bateau_eau_douce.jpgsurfant, comme d'hab, sur l'actualité, une partie du CF insiste pour envoyer nos soldats pour protéger des navires de la marine marchande battant pavillon suisse dans le Golfe d'Aden... motif invoqué : le risque de piraterie.

Soit, certains navires risquent bel et bien un acte de piraterie. Actes méconnus sur le lac Léman.

Baguette magique : l'Armée Suisse.

Nous parlons donc de l'Armée Suisse, de nos soldats en rappelant le contexte : des actes de piraterie navale menés par quelques bandes de pirates... et non par un Etat envers le nôtre.

A ma connaissance, la Somalie n'a pas, pas encore du moins, déclaré la guerre à notre pays. L'envoi de soldats pour défendre les navires battant pavillon helvétique dans le Golfe d'Aden n'obéït donc à aucune réalité, pas plus qu'au mandat constitutionnel confié à notre armée.

De plus, depuis quand - non mais là franchement on va où ?...,-  l'armée a t'elle pour mandat de protéger les intérêts économiques privés suisses à l'étranger ?

Parce qu'à ce rythme, nous allons être bons pour envoyer nos soldats aux quatre coins du monde car nous avons des intérêts économiques privés dans différents pays qui sont la cible de quelques groupuscules qui ne manquent pas...

A ce rythme, nous ne pourrons pas protéger l'ensemble des intérêts économiques privés suisses dans les pays étrangers.

Le Conseil Fédéral devrait mesurer le précédent qu'ils, et surtout elle, proposent... la suite est facile à comprendre, les entreprises privées ayant des intérêts à l'étranger pourraient invoquer ce précédent pour demander l'intervention de l'élite de l'Armée au bon vouloir.

L'Armé n'a pas pour mission d'envoyer sa fine fleur, l'élite de nos troupes, pour protéger des intérêts privés, navals soient ils.

Nous parlons ici de l'engagement de l'Armée suisse pour armer des navires privés.

Nos troupes d'élite étant spécialement entrainées à l'extraction de nos ressortissants retenus à l'étranger, la protection de nos Ambassades... seuls cas de figure envisagé pour leur intervention à l'étranger.

En attendant, au lieu de brasser du vent, de se mettre à dos des pays souverains par des déclarations fracassantes, d'interférer avec le DDPS... la Cheffe du  DFAE ne ferait - elle pas mieux de se recentrer sur une affaire qui relève de ses prérogatives !?

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

186 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg186ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

 

18/01/2009

La Neutralité n'est pas négociable !

Bonjour à toutes et à tous,

drapeau_suisse.jpgsi il y a bien une chose qui ressort du conflit israélo-palestinien, ou palestino-israélien, pour convenir à chacune des parties, c'est leur immense capacité à exporter ce conflit à travers le monde.

Ajouter à cela la dernière prise de position de Madame la Cheffe du DFAE condamnant unilatéralement, au nom de tous les Suisses, les agissements d'un Etat souverain tier, Israël, dans un conflit où la Suisse, en tant que pays, n'est pas concernée.

Rappelons au passage que depuis l'arrivée de la Cheffe de tous les Suisses à la tête de ce département, le drapeau suisse brûle dans différents pays du globe.

Du jamais vu.

Prendre parti pour l'un ou pour l'autre belligérant revient à cautionner les exactions commises par l'autre.

La condamnation, en terme diplomatique, est une position claire d'un Etat envers un autre.

Dans le cas de figure qui nous intéresse, en exprimant son sentiment et sa position personnelle, La Cheffe de tous les Suisses exprime donc l'avis de tous les Suisses et du pays unilatéralement envers un autre pays souverain.

C'est une violation de la neutralité, une prise de position qui nous engage tous car elle n'est pas issue d'un quelconque "quidam" mais d'une représentante du peuple souverain de notre pays.

Sauf erreur de ma part, tous les Suisses ne condamnent pas Israël, pas plus qu'ils ne soutiennent le HAMAS, ou autre.

La neutralité c'est n'avoir aucun parti pris pour une partie ou l'autre car si je réprouve l'usage de la force envers des civils innocents à Gaza, je ne cautionne pas non plus les attentats terroristes, les tirs de roquettes et autres...

Dans un conflit, quel qu'il soit, il n'y a pas des gentils et des méchants, il y a seulement des victimes.

En outre, il semble clair que notre Cheffe du DFAE dépasse largement des prérogatives qui sont les siennes, il est lieu de rappeler que les élus, quels qu'ils soient, communaux, cantonaux, fédéraux ne sont que les représentants de l'autorité suprême du peuple souverain.

C'est écrit noir sur blanc dans notre Constitution.

Dans le cas qui nous intéresse, elle n' a donc reçu, en l'espèce, aucun mandat du peuple souverain pour s'exprimer en son nom et condamner un pays souverain tier.

Facultativement, la condamnation émise ne résoudra rien, ne ramènera pas les morts et en dehors de s'attirer les sympathies d'une partie de la population, elle dresse nos concitoyens les uns contre les autres donnant raison à l'une des parties.

Sacrifiant au passage la diplomatie sur l'autel de l'affect et de l'émotionnel.

La neutralité n'est pas négociable.

A l'avenir, Chère Madame, ne vous exprimez plus en mon nom... vous serez gentille. 

Cautionner de facto les crimes et les exactions des uns ou des autres me pose un vrai problème de conscience.

La neutralité "active" a démontré sa totale inocuïté, son inefficacité, et il est temps de revenir à notre neutralité qui nous a permis, par le passé, de proposer nos bons auspices afin d'offrir aux belligérants dans différents conflits un lieu de discussion et de là aboutir à des paix durables.

La Suisse doit retrouver son rôle de médiateur dans le monde et le seul moyen d'y arriver, c'est de rester neutre.

Les victimes nous dirons merci.

Et puis, nous avons un vrai problème... bien suisse celui là, et là les déclarations de Mme la Cheffe de tous les Suisses... sont brillantes d'une éloquence curieusement silencieuse.

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

178 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg178ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

 

12/01/2009

Nos otages à Tripoli vont bien...

Bonjour à toutes et à tous,

jet-d-eau-geneve-1.jpgsans violer le moindre secret, je vous transmets ici le message qui m'est parvenu aujourd'hui de l'un de nos otages à Tripoli.

Dans ce message, écrit dans un anglais parfait ;o), il me demande de saluer tous les blogueurs qui les stoutiennent et aux visiteurs de la blogosphère qui leur ont envoyé des messages de soutien pour les fêtes.

Soyez par ce billet remerciés Mesdames, Messieurs.

Le message :

-"Dear Stephane
This is ******** writing to you from Tripoli once again. Still I read your blog once in a while, but as you might recall my French is not too good. However I appriciate very much that you have not forgotten me and my fellow hostage. I also would like to thank you, your various blog-friends and all the other Swiss who have sent emails to the Swiss embassy with best wishes for X-Mas and New Year. Unfortunately things do not look too bright for us hostages and we must expect to be held here for some more time. Your solidarity with us helps us go on with our "caged" life from day to day.
Best regards from Tripoli..."

Au passage, remercions notre ami blogueur Blondesen qui a pris l'initiative d'envoyer des mails en pleine fête et qui aura apporté un peu de baume au coeur à nos deux otages et aussi au personnel de l'Ambassade qui évidement apprécie notre soutien infime soit-il.

Comme quoi, un simple geste de temps à autre, rappeler que nous soutenons nos ressortissants prisonniers de l'Ambassade... pardon assignés à résidence dans notre Ambassade, leur fait simplement plaisir.

Ils gardent espoir malgré la situation qui ne va pas en s'améliorant.

Aussi, j'aimerai témoigner au personnel de notre Ambassade et à notre Ambassadeur mon admiration pour le travail fourni, les démarches entreprises, l'hospitalité offerte à nos deux ressortissants.

BRAVO

drapeau_suisse.jpgLe message reçu m'a conforté dans l'idée que, si j'étais à leur place, j'aimerais beaucoup savoir qu'au pays on ne m'oublie pas. Aussi, si j'étais de la famille des otages, j'apprécierais de penser que le pays ne les oublie pas.

Alors, Messieurs, sachez qu'on ne vous oublie pas, que chaque jour qui passe est un jour qui s'additionne aux autres ou mes pensées et celles de beaucoup d'autres vous accompagnent.

Nous sommes beaucoup à penser à vous et pour vous le témoigner, je demanderai humblement à tout visiteur de ce blog, qu'ils ou elles, aient la gentillesse de poster un petit message de soutien... rien qu'un...

Par exemple, un simple : "Nous pensons à vous ! " ou un " We do not forget you "

Si cette situation m'enrage, comme d'autres, en raison de la frustration ressentie devant cette situation, la seule chose importante à retenir est que nos compatriotes vont bien et nous pouvons leur témoigner notre soutien.

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

172 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg172ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

00:25 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : otages, suisses, tripoli, libye |  Facebook |

09/01/2009

Tiens ? La guerre ça tue des gens ? Manifestons, je fais rien samedi...

Bonjour à toutes et à tous,

reveil.jpgdepuis plusieurs jours, les articles dans les quotidiens, les journaux télévisés, les blogs se multiplient sur l'opération militaire menée à Gaza.

De fait, comment rester insensible depuis son salon, bien confortablement installé devant sa télévision, devant les images particulièrement bien choisies de femmes, d'enfants, blessés ou morts. Des hôpitaux débordés, des explosions, des chars, des soldats...

Aller soyons humains, allons manifester contre l'Etat voyou d'Israel.

Tout d'un coup, le réveil : la guerre ça tue !

DRING DRING, sorte de réveil salutaire humainement bien pensant qu'il convient de saluer. Cela nous prouve que nous avons encore un brin d'humanité... lorsque ces images atroces s'invitent dans notre salon, ou au café, le matin... Parce que le reste du temps, ce qu'il se passe en Galilée tout le monde s'en fout.

C'est pourquoi, je me pose une question : où étaient les articles, les journaux, les blogs, l'indignation internationale, lorsque les roquettes explosaient blessant des civils israëliens ?

Comment réagiriez - vous, si vous étiez Israélien, que le matin lorsque vous partez au boulot, vous avez peur pour vos enfants qu'une roquette ne vienne s'écraser dans la cour d'école de votre petit dernier ? Pire, que l'une de ces roquettes se soit effectivement abattue dans la cour... et que l'un de vos enfants est blessé.

La réponse vous la tenez.

De même, si j'étais Palestinien, dans ma ville occupée, sans boulot, que mon gouvernement au lieu de distribuer l'argent de l'aide intenationale, l'empoche et vous laisse à votre faim, incapable de bâtir une économie malgré les milliards qui ont été injectés... et que là, vous avez un gentil monsieur d'une organisation caritative étrangère, le HAMAS, qui vous donne de l'argent, de la nourriture, scolarise vos enfants...

Vous tenez là aussi votre réponse.

On veut nous faire croire que c'est une question religieuse, politique, territoriale ?

Après les accords d'Oslo, on ne peut qu'en douter.

Et si toute cette guerre n'était au fond qu'une simple question de fric.

Qui a intérêt de voir les millions de l'aide humanitaire arriver ? Qui vend les armes aux Palestiniens ?  Qui vend les armes aux Israéliens ? Qui a intérêt à ce que ce conflit larvé dure et dure encore ?

A qui profite le crime ?

Au peuple Palestinien ? Au peuple Israélien ?

Alors, je vais vous donner un SCOOP, en 2001, j'ai entrepris des démarches pour mettre sur pied une marche pour collecter des jouets : "Des jouets pour la paix". Partir de Genève en passant par Rome jusqu'au sud de l'Italie, rejoindre le nord Liban par bateau et descendre vers la Cis-Jordanie et Israël où je souhaitais pouvoir distribuer les jouets collectés pendant la marche... et continuer de marcher jusqu'en Arabie Saoudite pour finir à 50 kilomètres de la Mecque.

Après avoir procédé à l'évaluation du projet et chiffré les besoins, un camion pour les jouets, un camping car pour dormir sur la route avec un chauffeur et un naviguateur, le prix de l'essence, des diverses taxes, pansements divers pour les cloques, mes propres besoins, etc... je me suis mis à la recherche de sponsors, mécènes, et ce partout... banques d'orient et du moyen orient, associations actives, ong diverses, personnalités connues, marques de chaussures, de vêtements, de cure dents... que sais je... j'ai tout essayé.

Devinez ?

Pas un franc. De quiconque.

C'est limite si l'on ne m'a pas pris pour un hurluberlu... Pensez donc...??? Marcher sur des milliers de kilomètres pour collecter des jouets pour les enfants de Galilée... quelle aberration. Evidemment c'est un geste dérisoire, complètement inutile... sauf pour des enfants qui n'ont jamais eu comme autre jouet qu'un AK 47 ou qu'un M16, avec pour seul exemple celui qui porte une arme pour le défendre des autres.

Descendre pour amener des jouets, sans arme, à pied, me paraissait donc une forme de témoignage qu'autre chose est possible.

Cette fin de non recevoir m'aura appris que l'émotion dure le temps d'un téléjournal... émotion qu'on oublie avec le film de 20h50... et dont l'on se souvient le lendemain au café parce que la presse nous le rappelle...

Lorsque Madame La presse et Madame La télévision nous auront abreuvés d'images sanguinolantes, que nous aurons satisfait notre besoin de morbide, que nous aurons été manifester ici ou là pour nous absoudre d'avoir regardé ces images... nous les oublierons aussitôt.

Quelques nantis continueront à encaisser, d'autres à manipuler et nous aurons la conscience en paix.... pourtant les Israéliens et les Palestiniens continueront de mourir en s'entretuant dans une guerre fratricide.

La réalité c'est ça.

En attendant, charité bien ordonnée commence par soi - même, si je devais manifester demain et prendre une bûche de 130 .- CHF pour avoir enfreint quelques lois relatives à l'ordre publique par la distribution de tracts divers, je le ferais devant l'Ambassade de Lybie à Berne, devant la raffinerie Tamoil en Valais... mais évidemment qui sont ces deux Suisses retenus en otage... ils ne passent pas à la télé tous les soirs.... Alors, on s'en fout parce que c'est pas dans le "moove du moment"...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

169 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg169ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

01:38 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : israël, palestine, guerre, gaza |  Facebook |

16/12/2008

Notre différent avec la Libye est ailleurs...

Bonjour à toutes et à tous,

yellow_cake.jpglongtemps nous avons pensé que notre différent avec la Libye était lié avec l'affaire de son fils Hannibal arrêté, à juste titre, par notre excellente police suite à l'action de notre justice.

Cependant, à la vue d'un ensemble de facteurs, il ressort que ce n'est qu'un prétexte. Je vous livre ici ma modeste interprétation personnelle...

En effet, nous avons trop vite oublié que cet incident est le dernier d'une longue série.

Nos amis américains et européens devraient véritablement revoir leur copie au sujet du régime libyen.

De fait, le Guide de la révolution libyenne cache son jeu à la communauté internationale car il souhaite se procurer l'arme suprême, l'arme atomique.

Ici, en photo, le Yellow Cake, de l'uranium prêt à être transformé et enrichi à des fins civiles et ou militaire. Crédit de l'image : AREVA - Philippe Lesage

L'article paru ici vous rappellera que le fond de notre différent avec la Libye se situe dans d'autres sphéres que celles des frasques de l'hériter du Grand Guide de la République Socialiste et Islamique libre et grande de Libye.

A la lecture de l'article en question et avec la perspective que nous en avons après plus de 146 jours de captivité pour nos ressortissants, il est évident que le différent qui nous oppose à la Libye est d'une toute autre envergure que celle avancée... des excuses..., il est fort probable que se sont les plans détruits qui pèsent dans la balance et pas l'action de notre police. Et surtout, avoir empêché un grand instable émotionnel de se procurer l'arme atomique.

Grâce à qui ?

A nos services de sécurité à qui il faut rendre hommage, une fois de plus.

Merci Mesdames, Messieurs, ;o)

Par conséquent, j'aimerais beaucoup savoir ce que notre Cheffe du DFAE attend pour rallier nos amis US et EU à notre cause afin de faire pression sur le Grand Guide de la Révolution Socialiste et Islamique de la Libye libre et grande pour qu'il libère sans la moindre condition nos ressortissants ?

La prolifération des armes atomiques n'est pas un jeu. Elle représente un vrai danger pour des milliers, des millions de personnes et nous ne pouvons pas laisser ce genre d'individu se procurer l'arme suprême.

Qu'attend notre Cheffe du DFAE pour enfin empoigner le problème et entamer la tournée diplomatique indispensable pour rallier nos amis d'outre atlantique, d'Europe, de Russie, et de la GCC autour de cette problèmatique en posant la seule question qui tienne :

-"Kadhafi avec une bombe atomique..?"

Evidemment, certains pays à majorité Chiite apprécieront moyennement les récentes déclarations de notre Cheffe du DFAE et de là, il sera difficile de leur faire comprendre que le vrai danger vient de pays comme la Libye qui tente de se doter de l'arme atomique.

Décidément, en matière de neutralité active, je pense que notre Cheffe du DFAE devrait prendre des cours accélérés avant que :

the_finger.jpg

Le grand guide de la.... nous envoie un message des plus clair... même de nuit...

Des armes atomiques à quelques centaines de kilomètres de l'Europe...

L'Europe devrait se bouger...

Mais ce que j'en dis... vous savez...

 :o)

 

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

146 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg146ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane