18/09/2008

La Suisse...

Bonjour à toutes et à tous,

hier, je lisais l'excellent article publié par Hommelibre, disponible ici, un billet d'une rare intelligence, très bien argumenté.

Aujourd'hui, Hommelibre, revient avec un autre billet, tout aussi pertinent et toujours brillant.

Hommelibre a bien raison.

drapeau_suisse.jpgLorsque vous avez servi sous ce drapeau, vous avez obligatoirement croisé des soldats de toutes origines, de toutes religions, et malgré nos différences tous avions un point commun, nous servions notre pays.

Certains intellectuels, du moins targués comme tels, devraient prendre du recul et arrêter d'annoncer de manière péremptoire qu'ils sont les seuls à détenir la Vérité, du moins ce qu'ils pensent l'être.

Ils dressent ainsi les individus les uns contre les autres.

La Vérité en Suisse c'est son histoire pluriséculaire de traditions démocratiques.

La deuxième démocratie du monde ne saurait se voir imposer une loi venue d'un autre age.

Tous les hommes qui ont servi, ou servent aujourd'hui, savent que tant que ce drapeau flottera, notre démocratie sera notre seule Vérité et nous la défendrons contre ses ennemis de l'extérieur, comme de l'intérieur.

Vouloir utiliser cette valeur fondamentale en la détournant pour nous imposer un retour en arrière, revenir à un age où l'Homme ressemblait à un animal, est un doux rêve porté par des sots.

Soyons sûrs que si un groupe d'individus fanatisé par des idées religieuses, quelles qu'elles soient, souhaitait nous imposer ce retour en arrière, les Suisses, dans l'entier des diversités qui sont les leurs, se lèveraient comme un seul homme.

La tolérance n'est pas un puits sans fond.

Il y a des limites à ne jamais franchir.

Avec nos compatriotes toujours retenus,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg62ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

26/07/2008

Boycotter ? Dérisoire ? Pas si sûr...

Bonjour à toutes et à tous,

9ème jour de captivité pour nos compatriotes…

Et si c’était vous ?

L'Union Européenne constituant le premier partenaire de la Libye pour ses exportations…, demandez à vos amis Allemands, Français, Italiens, etc… de ne plus acheter une goutte d’essence dans les stations Tamoil… de rendre leur carte MyCard de la même entreprise… et de boycotter tout produit libyen.

Nos compatriotes retenus en otage comptent sur nous.

Boycottons et faisons le savoir.

Dérisoire...? pas si sûr, car l'impact d'une telle démarche ne dépend que de nous et de l'ampleur du boycott.

L'immobilisme ou l'attentisme ne sont pas des solutions.

Et à défaut de pouvoir déployer 4 porte-avions en méditerranée… coulons leur business.

 

Alors :

-"à vos mails, prêts ?... Partez !!!!"

boycott_libya.jpg

Allez vous rester les bras croisés ?

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

11:34 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : boycott, produit, libyens |  Facebook |

24/07/2008

La "Sagesse" sera absente du Grütli

Bonjour à toutes et à tous,

après l'absence remarquée de nos sages aux obsèques des victimes du dernier "accident" survenu dans l'armée...

L'absence des 7 sages du Grütli.

Alors, je me pose une question, quel endroit, plus représentatif que cette mythique prairie symbolise le plus notre pays ?

Aucun de nos Conseillers ne sera donc présent lors de cette célébration du 1er août.

Vraiment, n'y en existe t'il pas un, qui voudrait, ne serait ce que symboliquement, participer aux festivités ?

A défaut, nous pourrions louer quelques :

 

nain.jpg

Bien plus mignon, toujours dispo,

Le NAIN de JARDIN du Premier août !  

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. Message pour le FLNJ... Ce blog est hyper mega surveillé et équipé d'une alarme anti naindejardinnapping ! :o)

30/05/2008

Naturalisation par les urnes... tous xénophobes!

Bonjour à toutes et à tous,

les votations approchent... et comme à chaque votation, j'irai déposer mon vote directement dans l'urne accompagné par l'une ou plusieurs de mes filles.

Une manière sans doute, de faire ce petit quelque chose par civisme, pour jouir de ce droit fondamental d'exprimer sa voix et transmettre cet idéal à mes enfants.

Même si, évidemment il faut se lever, se préparer, et aller au local de vote. Dommage, à ce titre, que l'on y serve pas un "apéro"... il est certain que nous serions beaucoup plus nombreux à aller voter :o)

Après avoir lu tout et son contraire sur les naturalisations par les urnes, je constate une chose : chaque fois qu'on parle d'éléction par les urnes, on pense que les Suisses voteraient obligatoirement contre toutes les naturalisations.

Sous entendez par là, nous sommes tous des gros xénophobes complètement fermés incapables de discernement.

Pas une voix ne fait état que les naturalisations par les urnes pourraient déclencher l'inverse, à savoir : qu'un ou plusieurs de nos compatriotes prennent la défense d'un candidat à la naturalisation...

Prenons un exemple simple, nous avons toutes et tous des voisins étrangers, pour ma part j'ai des voisins Kosovars, des gens admirables au demeurant... si ils présentaient une demande de naturalisation, je pourrais intervenir en leur faveur auprès de la commune, soutenir leur demande, parce que je les connais bien, eux ainsi que leurs enfants.

Trop souvent durant la campagne a été insinué que nous, Suisses, sommes des xénophobes incapables de reconnaître le droit de cité de nos amis étrangers qui travaillent dur pour s'intégrer, qui partagent nos valeurs, et qui veulent par leur démarche de naturalisation, transmettre à leurs enfants cette nationalité simplement parce qu'ils aiment notre pays.

Les opposants à cette initiative n'ont à aucun moment pris en compte cet aspect des naturalisations par les urnes : le peuple qui défendrait une naturalisation...

C'est tout simplement un manque de respect pour leurs concitoyens.

ABE, nous sommes donc tous des xénophobes,

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

28/05/2008

Mme Widmer Schlumpf et les Grisons...

Bonjour à toutes et à tous,

depuis l'affaire Widmer Schlumpf, je me demande pourquoi les membres de l'UDC des Grisons défendent cette dame alors qu'elle est diamétralement opposée aux grande lignes de son parti...

  1. Elle est favorable à une hausse de la TVA.
  2. Elle veut conserver les criminels étrangers en Suisse.
  3. Elle est favorable à l'adhésion de la Suisse à l'UE.

En dehors de ces considérations politiques, ce canton au combien magnifique que je vous invite tous à visiter, La Suisse des cartes postales est là...

Eh bien, peut être que notre faute réside dans le fait que nous, Suisses, avons abandonné ce canton pauvre.

Bien évidemment, notre système confédéral offre toutes les subventions, toutes les garanties à nos amis et compatriotes grisons, mais nous avons oublié trop souvent ce canton.

Un sentiment de culpabilité s'insinue, à défaut d'avoir aidé et favorisé ce canton, en temps et en heure... alors on se récupère dans un éaln de bonne conscience en soutenant une "figure" de ce canton dont nous ne nous préoccupons que peu, voir pas.

Nous n'aiderons pas les Grisons en soutenant à outrance l'une de ses figures...

Peut-être qu'au lieu d'aller en vacances à Tahiti, Floride, Ile Maurice, Bora Bora, etc..., peut être devrions-nous nous intéresser à ce petit morceau de Suisse si mal connu... si financièrement pauvre... si reculé de notre pays.

Pourquoi ne pas apprendre ce canton merveilleux, d'une beauté sauvage encore préservée des ravages urbains, prendre le temps de  ses parcourir ses vallées, découvrir ses monts, ses lacs, ses gens...

2122050207.jpg1209540448.jpg

On oublie dans nos grandes villes, nos grands Cantons si prospères, les Grisons... qui se sentent isolés d'une Suisse qu'ils ne perçoivent qu'à travers Zürich, Genève, Bâle... les donneurs de leçons.

Soyons humbles et regardons l'Histoire, il n'y a pas si longtemps que notre pays est prospère, les Grisons sont l'un de nos cantons et nous leur devons respect, écoute, et surtout nous nous devons de leur dire haut et fort : nous sommes à vos côtés.

J'aime ce canton et j'ai eu de nombreuses occasions de le dire et de l'écrire ici...

Et je continuerai à le faire,

Bien à toutes et à tous,

Stéphane