23/05/2008

Lettre ouverte à M. H. Ramadan

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Ramadan,

tout d'abord Monsieur Ramadan, je sais que vous lirez ce billet et je vous remercie de l'attention que vous lui accorderez.

En effet, je ne partage pas votre point de vue sur l'Islam...

A de nombreuses reprises j'ai lu le Saint Coran, saint parce que des millions de fidèles le lisent, et je n'ai aucun apriori sur ce livre, pas plus que pour les personnes qui pratiquent ce culte.

A ce titre, aucun paragraphe, aucune sourate ne demande le port du voile... mais bon c'est secondaire...

Vous défendez votre culte et, même si je suis athée, j'apprécie celles et ceux qui croient en une pseudo sacralité. Je les envie pour être juste. J'aimerai connaître cette paix de l'esprit qui consiste dans le fait de croire aveuglèmement en un message...

Cependant, lorsque des "djihadistes" menacent notre territoire d'attentats, vous restez silencieux....

En tant que penseur de cette religion, le silence ne vous est pas permis.

Il arrive un moment où des "élites", comme vous l'êtes, doivent prendre position : terrorisme ou paix... vous devez prendre position.

Donc ma question est simple : allez vous condamner les djihadistes qui se sont permis de proférer des menaces sur l'Euro 2008 ?

Aussi, mesurez vous l'impact qu'aurait un attentat durant l'Euro pour l'ensemble des musulman(e)s de ce pays ?

A mon humble sens, mais je ne suis pas un "leader d'opinion", vous devriez faire court à tous débordements qui pouraient avoir lieu.

Sachez, M. Ramadan, que de nombreuses personnes risquent leur vie au quotidien pour défendre la liberté de culte, dont le vôtre, et ces personnes apprécieraient beaucoup que vous défendiez la liberté de vivre en paix et de vivre leur culte de chaque citoyen(ne) de ce pays, musulman(e)s on non.

Maintenant la balle est dans votre camp,

Bien à vous,

Stéphane 

 

22/05/2008

Hackés par des amateurs... ou des amateurs hackés par des hackeurs ?

Bonjour à toutes et à tous,

Lorsque j'ai lu l'article ici, je me suis pincé...

Nos services du DFAE et du SECO se sont fait piéger par des combines qui relèvent plus du "pishing", du "spamming", que du hacking.

On se souviendra du hack du site de l'Etat de Genève où un hacker s'était permis de modifier la page d'accueil du site officiel.

L'auteur court toujours.

Il est temps de dire haut et fort, que nous, Suisses, avons 10 ans de retard en matière de sécurité informatique.

Sans doute est-ce lié au fait que nos autorités politiques ne considèrent pas que l'informatique devient une arme d'intelligence.

Le principe de Peters dans son plus simple appareil.

La Suisse, comme de nombreux pays, doit combler son retard et enfin se doter des moyens de "contremesure" informatique afin de faire face aux attaques éventuelles... dans le cas présent ce n'en était pas une... c'est juste une bourde liée à la mauvaise utilisation et au manque de sensisbilisation des utilisateurs et utilisatrices féréraux d'ordinateurs connectés à Internet.

Pathétique...

La Confédération devrait offrir des cours d'utilisateurs de base à ses employé(e)s...

Si jamais, je suis dispo :o)

En attendant, sur le Net, n'oubliez pas...

Protégez vous !!!!

621277396.jpg

Et dire qu'on les paie pour participer à des concours photos ???!!!

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

19/05/2008

Le 4ème protocole, M. Blocher et le journalisme...

Bonjour à toutes et à tous,

quand les journalistes se mêlent du quatrième protocole ça donne ceci : lire l'article ?

Mais qu'est-ce que le quatrième protocole ? entends-je jusqu'ici...

Le Quatrième Protocole c'est le terrorisme nucléaire, qu'il soit la résultante d'un Etat ou d'une organisation terroriste.

Voilà qu'on reproche à l'ancien chef du département de Justice et Police d'avoir demandé la destruction de documents impliquant des agent(e)s infiltré(e)s de la CIA dans un trafic de matériel nucléaire en direction de la Lybie.

Mais comment ? la neutralité ? l'aplaventrisme ?

En terme de sécurité de l'Etat contre le terrorisme, de trafic de matériel nucléaire, intérieur ou extérieur, la neutralité n'existe pas. Il ne faut pas mélanger les genres... Heureusement que nos services travaillent en parfaite "intelligence", dans tous les sens du terme, avec l'ensemble des services de sécurité étrangers.

Pourquoi ce soudain sursaut d'une rédaction ? Souhaitait-elle publier la liste des agent(e)s impliqué(e)s ?

Il n'est vraiment pas nouveau que des services de sécurité détruisent des documents sensibles et c'est tant mieux si cela permet d'éviter qu'un jour, un "halluciné" monte sa bombinette où bon lui semble, de préférence dans une grande ville... et fasse l'impensable.

427162764.jpg

Ne serait-ce qu'une bombe sale... ou pire, une arme thermonucléaire, car contrairement à toute idée reçue, une bombe thermonucléaire est de petite envergure, pas que vous imaginiez inconcevable de monter une arme de ce type dans votre grenier.

La protection des agent(e)s impliqué(e)s dans des infiltrations de ce genre dépasse largement le cadre "habituel" des enquêtes traditionnelles de droit commun, car il s'agit de la sécurité de X milliers, millions peut-être, d'individus sur notre magnifique planète.

Les journalistes dont la mission est de nous informer, devraient, à mon humble avis, se recentrer sur des titres moins racoleurs et laisser les agent(e)s continuer à faire leur métier... car si nous avions demandé à ce que la CIA, ou autres, détruisent des documents impliquant nos agent(e)s, il est sûr que nous aurions beaucoup apprécié et que personne n'aurait fait de vagues...

Mais bon, c'est M. Blocher alors ça fait vendre...

Il n'y a pas "d'affaire" dans cette affaire, parce que mettre en parallèle les actions d'un Conseiller fédéral qui aurait pu être de n'importe quel bord politique à ce moment là et qui aurait agi exactement de la même manière... et les votations à venir...?

L'affaire, si il y en a une, c'est comment ce genre d'informations sensibles se retrouvent dans les rédactions et circulent ?

La vraie question est là et nulle part ailleurs.

Ce simple fait, justifie largement que l'on détruise des documents afin de protéger les agent(e)s infiltré(e)s qu'ils et elles soient de la CIA ou non.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

18/05/2008

L'UEFA est-elle au dessus de la démocratie ?

Bonjour à toutes et à tous,

durant l'Euro 2008 faites attention à ce que vous porterez...

Je ne parle pas ici de bouteilles de bière en verre, je parle de vos vêtements...

De fait, on apprend que l'un des sponsors principaux, à savoir les bières Carl.... a exigé qu'on exclue les personnes ne portant pas les couleurs de leur marque dans les fans zones, etc...

Donc, si vous arborez fièrement un vêtement neutre non "Carls....." faisant allusion à une marque "non sponsors de l'euro", les services de sécurité ont pour consigne de vous virer... pardon vous interdire l'accès.

On croit rêver... mais c'est ce que révèlent les quotidiens suisse allemands...

Sincèrement, ça commence à faire beaucoup, d'une part des quartiers entiers seront bouclés, de l'autre nous ne pourrons pas savourer un blonde fraîche dans un vrai verre, mais en plus on va nous dire comment l'on doit s'habiller ?..

On se fout de qui ?

Faites valoir vos droits, nul en Suisse ne peut exiger de vous de porter une marque quelconque... Et TOK :o)

Mais est-ce à moi de le dire ? Ou seraient - ce aux autorités politiques d'élever la voix et de rappeler l'UEFA à l'ordre.

Nous sommes un peuple souverain, dans un pays souverain...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. Le boycot de l'Euro ??? Et pourquoi pas...

22:17 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/04/2008

L'Europe de Bruxelles, je n'en veux pas.

Bonjour à toutes et à tous,

Les Suisses l'avaient refusée.

L'Europe, nous n'en voulions pas et nous l'avions dit dans un vote clair.

A l'époque, qui n'a pas entendu que notre refus de l'Europe autocratique Bruxelloise allait nous conduire à la catastrophe, que nous serions mis au banc de la "european way of thinking"...

Mais dans les faits, c'est l'Europe de Bruxelles qui démontre qu'elle n'est, dans les faits, qu'une centralisation des pouvoirs dans les mains d'une élite intellectuelle qui ne la perçoit qu'à travers des chiffres et des rapports d'experts.

Simple exemple demandez aux paysans de l'Europe ce qu'ils et elles pensent de la belle Europe qu'on veut absolument nous faire avaler ici. Il n'y a pas plus anti européen, qu'un européen.

Quelle belle Europe, les Roms ces gens qui vivent dans la misère... un bel exemple de gestion des richesses européennes et de sa capacité à affronter les problèmes.

Quelle belle Europe qui a laissé les guerres de Bosnie, du Kosovo, dégénérer incapable qu'elle est de lever une seule et même armée et d'intervenir dans son voisinage propre.

Quelle belle Europe celle qui part en guerre en Irak incapable de dire : non.

Cette même belle Europe qu'aujourd'hui encore on nous fait avaler petit à petit par les bilatérales... alors que je le répète ici, nous n'en voulions pas.

Mais c'est vrai avec cet accord, nous Suisses, pouvions aller travailler en France, en Allemagne, passant du statut de sédentaire qui jusqu'à preuve du contraire est une avancée de l'Humanité, au statut de nomade.

Super avancée n'est il ?

Les bilatérales, quel mot magique... sur le papier, super... théoriquement, une merveille d'accord qui devait nous protéger des effets pervers, notamment le "dumping salarial", hausse du chômage...

Qu'est ce que nous ont prouvé les dernières bilatérales ?

Les craintes légitimes que nous avions se sont toutes réalisées : le dumping salarial et la hausse du chômage pour ne parler que de ces deux facteurs négatifs sur notre économie.

Ensuite, à part quelques rares Suisses à s'être expatriés... quels sont les avantages pour nous simples "pékins" ?

Aucun.

Ah oui, c'est vrai, nous avons pu envoyer quelques uns de nos chômeurs en France voisine sur des chantiers... Bravo M. Longchamp.

Avec le paquet que nous a concocté le Palais, cette fois - ci, non seulement nous devrons nous prononcer sur le renouvellement de l'accord bilatéral, mais aussi sur l'ouverture à la libre circulation aux 27 pays qui composent notre merveilleuse Europe.

Quitte à me faire beaucoup de nouveaux amis, personnellement, cette Europe là, celle de Bruxelles : je n'en veux pas.

Une Europe incapable d'avoir une seule et même police, impuissante militairement à tel point qu'elle ne peut arrêter des criminels de guerre qui y vivent en toute quiétude, médiocrement inconséquente pour parler d'une seule et même voix, démocratiquement dans les mains de quelques élites politiques complètement déconnectées de la réalité concentrées à Bruxelles.

L'Europe d'aujourd'hui, qu'on veut me faire avaler, je n'en veux pas.

Mais le pire, c'est la manipulation de la Berne fédérale qui en ficelant le paquet des bilatérales, nous enlèvent notre libre arbitre sur deux enjeux bien distincts des prochaines votations...

C'est une atteinte à nos droits démocratiques.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

19:13 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |