06/03/2011

A Vernier 4 partis font front commun !

Bonjour à toutes et à tous,

A Vernier quatre partis ont décidé de s'unir autour d'une cause.

Contrairement aux Libéraux, repartis dans leur croisade inutile et puérile contre un magistrat en place, M. Thierry Cerutti, comme seule priorité, seul programme qu'ils proposent aux habitants et habitantes de Vernier...

Contrairement aux Verts qui continuent à nier l'évidence de la nécessité de déménager le site de stockage de Blandonnet au plus vite. On se demande bien pourquoi...?

En l'absence notables de Socialistes, qui à défaut de s'être opposés frontalement à l'initiative, sans doute par calcul pré-électoral...

4partis.jpg

Nous avons réuni nos forces pour porter l'initiative à son terme.

Les motivations vont de l'aménagement du territoire complètement entravé par la présence des pétroliers sur le sol communal... au respect de la vie humaine.

Contrairement aux autres partis en lice pour le Saint Graal communal, l'UDC, le MCG, les Radicaux et le PDC se sont unis pour défendre une seule et même cause : le déménagement des citernes du site de Blandonnet. Devant IKEA.

C'est réalisable, c'est étudié, et les études de risques confirment toutes que risque il y a.

Espérons que nosu entendrons autre chose sur Vernier que les sempiternelles attaques dirigées par les mêmes qu'il y a 4 ans...

Pour nos quatre partis, Vernier c'est avant tout une aspiration à faire de notre commune en endroit de vie où les Verniolans et Verniolanes pourront vivre tranquilles.

Et pour nous la moindre, commence ici...

citernes_blandonnet_avec_les_verts_1.jpg
Cette image, du site de stockage de Blandonnet, prise hier depuis la ligne internationale TGV... et petit clin d'oeil, sur la tablette, trônait un autocollant des Verts européens... espérons que contrairement à leurs homologues verniolans, la vie humaine leur importe un peu plus.
Bien à toutes et à tous,
Stéphane

26/02/2011

Vernier, les citernes ? Un risque acceptable ! Sûr ?

Bonjour à toutes et à tous,

une petite citation :

-"Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence"

Arthur Schopenhauer

 

Remercie au passage le MCG de Vernier qui soutient l'initiative, ainsi que les Radicaux de Vernier qui se sont joints à l'UDC  pour soutenir la récolte de signatures à Vernier !

Pourquoi avons-nous donc pris la mouche et contacté la presse en pleine campagne électorale ? Electoralistes ! Lire l'article ?

Les choses ne sont pas si simples que ça, il est malheureux que la journaliste de La Tribune n'ait pas pu développer plus avant l'ensemble des données que nous lui avons transmis. Sans doute par faute de place. C'est pourquoi, je mets mon blog à disposition pour compléter l'article fort bien écrit par ailleurs, mais incomplet.

LES FAITS

Petrostock_IKEA_view.jpgSuite à un nombres incalculables de démarches diverses entre la députation UDC et le législatif UDC de Vernier, notre députée et présidente de section reçoit "enfin" une réponse à ses courriers. C'est ainsi que Madame Christina Meissner reçoit, un courrier concernant le site dit : SASMA - Petrostock, situé, non pas en bordure du chemin de l'Etang, comme certains néofites ont pu l'écrire en commentaire sous l'article cité plus haut, mais à l'angle route de Pré-Bois route de Vernier à 40 mètres d'IKEA.

Courrier daté du 16 février 2011

C'est donc ce courrier, émanant du Département de la sécurité, de la police et de l'environnement, Service de l'environnement des entreprises qui nous a fait piquer "la mouche".

-"Risque acceptable"

Retenez bien cette phrase

Le site de Blandonnet c'est :

  1. deux routes principales avec un trafic important
  2. une autouroute, bondée le soir venu
  3. une voie de chemin de fer pour les trains internationaux, TGV et autres
  4. un centre d'affaire ultramoderne où HSBC, L'Oréal, Transocean, ainsi que d'autres entreprises à très forte valeur ajoutée
  5. IKEA où un nombre incalculable d'entre nous se rendent pour y faire des courses
  6. plusieurs immeubles d'habitation
  7. un arrêt de bus à 20 mètres de la zone dite de "dépotage" entendre par là, le quai de chargement des hydrocarbures

4'500 vies humaines évoluent donc dans un rayon de 200 mètres

blandonnet_2011.jpg

En effet, contrairement au titre de l'article de la Tribune, les cuves ne contiennent pas que du mazout. Le mazout est certe inflammable, mais serait facile à maitriser. Les cuves présentes sur ce site contiennent : de l'essence, du mazout, du kérozène, entre autres.

D'ailleurs, tous les journalistes présents n'ont pas tardé à se rendre compte qu'une forte odeur, donc une présence de vapeur, tant d'essence que de mazout, émane du quai de chargement, situé à 20 mètres d'un arrêt de bus. A un moment donné, durant l'interview, cette odeur, qui n'apparait pas sur les images, nous a obligé à regarder si l'un d'entre nous avait une cigarette allumée.

L'ambiance est posée ?

Nous sommes donc, en plein centre ville, à côté d'une installation dont la capacité est de 115'000 mètres cubes de produits inflammables hautement explosifs. Soit 15'000 mètres cubes de plus qu'à BUNCEFIELD*

Comme vous pouvez le voir sur l'image du stock, et comme la journaliste de Léman bleu a pu s'en rendre compte, il y a au moins un garde qui surveille l'accès au dépôt. Ce n'était pas le cas il y a un mois, lorsque l'excellent Didier Tischler se rendait sur place pour confirmer une information dévoilée en Conseil municipal au mois de décembre.

En effet votre humble serviteur, moi, me suis rendu sur place au mois de novembre 2010, suis entré sans la moindre encombre dans le dépôt, en suis ressorti sans que personne ne me demande quoi que ce soit. Lire en page 9 du Vernier actu ?

Personne n'a réagi. un mois plus tard, Didier Tishler, entre dans le dépôt... Lire l'article ? il parle de lui même !

Depuis février, un garde est posté à l'entrée du dépôt, qui a toujours son portail grand ouvert... mais saluons la prise de conscience... même tardive. et cet effort financier quasi insupportable consenti... :o) 

C'est donc fort de toutes ces informations que je vous laisse regarder ceci :

 

 Un risque acceptable

Le plus intéressant dans le courrier reçu, en dehors de cette phrase qui est un aveu : le danger est réel, mais les autorités l'accepte... c'est l'un des paragraphes :

"les contrôles effectués ont montré que le débit d'eau total disponible en cas d'incendie devait encore être fourni par les exploitants du dépôt (SASMA Petrostock). Ce point ne modifie toutefois pas l'appréciation du risque faite dans le cadre de l'étude de risque."

 

Oui, vous avez bien lu, non seulement la présence de ces citernes dans un rayon de 200 mètres met 4'500 vies humaines en danger, mais en plus, on apprend par le service compétent que les exploitants de SASMA PEtrostock NE SONT PAS EN CONFORMITES !

En cas d'incendie, les installations de stockage d'hydrocarbures sises à Blandonnet brûleront sans que les systèmes automatiques ultra sûrs et efficaces ne fonctionnent, par manque d'eau.

Toutes ces raisons, m'amènent à poser une question, c'est combien de morts, combien de blessé, combien de millions de dégâts, "un risque acceptable" ?

Habitants et usagers de Vernier, l'Etat pense que vos vies sont "un risque acceptable".

Pour l'UDC - Vernier, le MCG Vernier, les Radicaux Vernier, ce risque n'est pas ACCEPTABLE !

Surtout que déplacer ce centre de stockage est possible... chiffres à l'appui et ne coûterait pas des centaines de millions comme le prétendait un certain patron suisse d'une firme bien connue et libyenne... ;o)

Signez notre initiative pour dire à l'Etat que vos Vies ne sont pas un "risque acceptable" 

 

Téléchargez-la, imprimez-la, signez la !

 Avant ça

buncefield_decembre_2005_cata.jpg

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

22/02/2011

La Libye à feux et à sang, pendant ce temps à Vernier...

Bonjour à toutes et à tous,

pendant que l'ensemble du monde regarde les évènements en Libye, tout le monde oublie, plus particulièrement à Genève, Vernier pour être exact, que nous stockons la richesse du Clan...

Eh ouais...

Savez, Blandonnet, la zone de stockage d'hydrocabure... devinez à qui elle appartient majoritairement ?

Donc... si vous ne pouvez pas intervenir pour aider le peuple libyen en plein soulèvement, vous pouvez agir directement sur les réserves stockées à Blandonnet en signant notre initiative communale !

Cliquez-ici pour la télécharger, l'imprimer et nous la renvoyer signée !Initiative_populaire_communale_Citerne.pdf

 

affiche_citernes.jpg

Bien à toutes et à tous,
Stéphane

14/02/2011

Citernes : l'incompréhensible refus des Verts

Bonjour à toutes et à tous,

Pourquoi donc les citernes situées à Blandonnet, en face du géant suédois IKEA, doivent-elles impérativement être déplacées dans les plus brefs délais.

Pour l'UDC Genève et l'UDC Vernier, il faut impérativement déplacer ces installations pour les écarter d'un pôle de 4'500 personnes évoluant professionnellement, ou vivant dans le périmètre dit de létalité de 200 mètres.

Il ne s'agit pas d'une "croisade" contre les pétroliers, mais bien faire comprendre à ces derniers et à l'Etat que la zone s'est densifiée de manière conséquente, exposant des milliers de vies humaines à un risque de mort, de blessures extrêmement graves.

Combien pour la vie d'une personne ? Quel prix donne t'on à une vie humaine lorsque 4'500 personnes sont exposées ?

Pourquoi Vernier doit-elle s'urbaniser sous la contrainte de véritables bombes à retardement et être obligée de se développer à l'inverse du bon sens ?

Combien Vernier gagne t'elle à supporter la présence de "ces verrues" sur son territoire ?

Pourquoi les pétroliers nous avancent-ils l'argument financier des coûts que déplacer ces citernes engendreraient... ?

Plus de dix ans que le dossier des citernes s'enlise dans les méandres d'études diverses, pendant que les Verniolans sont exposés à un risque majeur...

Risque majeur et pour cause, les dépôts d'hydrocarbure sont par définition dangereux, quelles que soient les mesures de sécurité prises, mieux encore, dans tous les pays du monde, les autorités ont le bon sens de construire ce genre de dépôts loin des habitations... faisons une petite comparaison :

Voilà la vue aérienne du site de Buncefield UK :

buncefield_before_2005.jpg

29 citernes parfaitement inertes, sécurité optimale... évidemment...

Sauf que...

 

 

 

 

Un jour du mois de décembre 2005... le 11 pour être exact :

buncefield_decembre_2005_cata.jpg

Voilà, à quoi conduit la sécurité optimale, l'assurance que toutes les mesures de sécurité ont été prises...

Lire le rapport ?

Maintenant, que l'on vienne nous dire que "jamais pareille catastrophe pourrait se produire à Vernier".

Que les inconscients, les irresponsables, continuent d'imaginer que "toutes les mesures et les normes de sécurité" sont appliquées à la lettre et que : Ô grand jamais pareille catastrophe ne pourrait survenir à Vernier.

Buncefield, c'est 29 citernes...

Vernier, c'est plus d'une centaine de citernes, et Blandonnet c'est 31 citernes reliées à un pipeline...

 

 

 

 

Blandonnet, 2011 avant une éventuelle catastrophe :

blandonnet_2011.jpg 31 citernes, accessibles, sans le moindre contrôle, portail grand ouvert, sécurité minimale :

Bordant une autouroute extrêmement fréquentée le soir venu,

une route principale bondée,

un centre commercial pour le mobilier à 40 mètres,

un centre d'affaires regroupant plusieurs milliers de personnes à 40 mètres,

un centre artisanal qui le jouxte,

un immeuble d'habitation à moins de 100 mètres,

un foyer pour requérants d'asile à 50 mètres,

un chemin de fer désservant les lignes internationales TGV à 10 mètres,

un arrêt de bus à 6 mètres du portail...

Le tout au milieu de notre commune, ce qui nous empêche toute jonction centrale du territoire verniolan. Toute ville, commune, tend à densifier son centre, Vernier, densifie sa périphérie en continu.

Entre les problèmes évident de sécurité relevé par les études : 

  • Carbura 1999
  • Urbaplan 2002
  • le plan établit sur décision du Conseil d'Etat du 5 mars 2003 en application de l'article 10 LPE et de l'OPAM du 27 février 1991, article 3 et annexe 2.1 lettre a

 "Electoraliste" s'est exclamée une candidate des "Verts" lorsque vendredi, alors que les "Verts" tenaient une présence en vue des élections, j'ai tendu l'initiative "moins de citernes, plus de sécurité" espérant que nos amis les "Verts" parapheraient le texte...

"La date est trop proche" s'exclame alors un autre "Vert" juin 2012 étant trop proche selon lui. Candidat à sa réélection au sein de l'hémicycle verniolan.

Un autre représentant, d'une parti traditionnel, me dit : "vous partez seuls (ntldr : l'UDC) alors que c'est une problématique qui concerne tous les partis"

Or, les partis traditionnels, les Verts, et autres présents sur la commune ont été informés à de nombreuses reprises de la démarche à laquelle nous aurions aimé les associer...

De fait, lorsque j'étais vice-président et puis président du Conseil municipal, j'ai écrit plusieurs Emails aux Chefs de groupe des différents partis, pour leur demander que nous nous fendions d'une initiative communale tous ensemble...

Doux rêveur que j'étais, des mails restés lettres mortes...

Alors, l'UDC Genève et l'UDC Vernier, nous avons décidé de partir seuls en lançant l'initiative... initiative que les habitants et habitantes de Vernier peuvent télécharger ici : Initiative communale : moins de citernes, plus de sécurité au format PDF

Seul le MCG s'est officiellement positionné en soutenant "bec et ongle" cette initiative.

Les autres se contentent de nous rétorquer que les pétroliers ont un droit de superficie, et que de là je cite : "on ne peut rien faire" alors ne faisons rien et attendons que Vernier ressemble à ça :

buncefield_opendant.jpg
buncefield_apres.jpg
buncefield_apres_2.jpg
Parce que OUI, nous pouvons faire quelque chose, les pétroliers le savent, l'Etat le sait, et si les prétendants au Trône à Vernier étudiaient un brin soi peu le dossier, ils et elles sauraient que l'on peut faire quelque chose :
 
 
 
 
 
 
 
Transférer la capacité de stockage de Blandonnet, site dit : Petrostock, ex-SASMA, sur SOGEP 1 ou SOGEP 2 car toutes les citernes ne sont pas pleines... et SOGEP 1 et SOGEP 2, sont plus éloignés de notre population !
Au pire, si une catastrophe devait survenir avant... ils pourront toujours se fendre de ce genre d'exercice :
 
 
 
 
En attendant, si demain il arrivait quelque chose, l'UDC-Genève, l'UDC-Vernier, le MCG de Vernier pourront se regarder bien en face et dire haut et fort : nous vous l'avions dit !
 
Pour prier que telle catastrophe n'intervienne, évitez les cierges :o)
 
Bien à toutes et à tous,
 
Stéphane

25/01/2011

Bienvenue à Vernier !

Bonjour à toutes et à tous,

tout d'abord, permettez moi de vous souhaiter la bienvenue à Vernier.

L'une de ses cités vous souhaite la bienvenue !

Welcome to 1220

welcome_to_avanchet.jpg

Très explicite, ce message cordial de bienvenue trône à l'entrée ouest des Avanchets. (west coast en force représente :o)

Dénotant clairement d'un esprit citoyen admirable, d'une orthographe parfaite, d'un vocabulaire certain, soyez donc les bienvenus !

Et pendant ce temps, dans la république socialiste "zone de test" de Vernier est fière de vous annoncer le lancement d'un programme révolutionnaire :

Les médiateurs-correspondants-orthiculteurs de nuit.

Voilà, la grande, la géniale, l'incontournable idée de génie venue de directe de Paris, excusez moi du peu, Vaux en Velain ayant expérimenté telle idée avec le résultat que nous connaissons... :o)

Donc, en lieu et place de favoriser un renforcement de la présence de notre gendarmerie, comme le demandait une motion UDC en ces termes : "demande au Conseil administratif d'écrire au Conseiller d'Etat pour demander l'augmentation de l'effectif de Blandonnet", on choisit de renforcer l'"action sociale" à grands coups de centaines de milliers de francs.

Dans une cité comme les Avanchets, là où même notre gendarmerie peine à se faire respecter, là où nos APM sont parfaitement dépassés par l'ampleur des problèmes, les Socialistes réinventent la roue !

Imaginons un instant, vous et moi, deux collaborateurs de la commune, arborant fièrement leur "gilet" : correspondant de nuit entre 18h et 2h du matin...

La première fois, nos jeunes, surpris, obtemperront sûrement... la deuxième ça risque de coincer sec. Il leur faudra alors bénéficier d'une protection policière pour se déplacer au sein de la cité... ce projet, grande idée révolutionnaire venue d'ailleurs... risque de tourner court.

De plus, lorsque l'on connait le tissu social qui compose nos cités, on comprend vite que ce genre d'idée ne peut être issue de familiers de notre commune.

Autant les "travailleurs sociaux hors murs" sont d'une utilité incontestée, autant ce projet phare va très vite atteindre ces limites et se heurter au même mur... celui de la photo...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

09:40 Publié dans Vernier | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : tags, bienvenue, vernier |  Facebook |