Le mouton est dans le pré... - Page 3

  • Et ça parlemente...

    Bonjour à toutes et à tous,

    En hommage au Colonel Bachmann.

    pendant que des actes de guerre se déroulent depuis quelques jours... nos parlementaires, parlementent...

    Le rôle des parlementaires est de parlementer. Et parfois de légiférer.

    Cependant, toutes ces lois compliquent l'action concrète sur le terrain. La LFIS, la LMSI, le Code pénal, se chevauchent, s'entremêlent entre les différents services fédéraux et cantonaux : SRC, MPC, Sûreté.

    Pour simplifier notre réponse aux évènements qui se dessinent, les parlementaires fédéraux seraient très inspirés de réactiver le projet Bachmann en autorisant le DDPS à disposer de fonds secrets.

    La capacité opérationnelle d'un tel service serait en adéquation avec la configuration particulière des "nouvelles" menaces qui tendent à se généraliser.

    Lequel peut venir s'appuyer sur le cadre légal prévu par la Constitution : Article 58, alinéa 2.

    Tout est là. Nul besoin de légiférer.

    Ce sont les parlementaires qui ont enterré ce service, à eux de le réactiver.

    Bonne journée à toutes et à tous :)



    Lire l'article de la TdG ?

     

  • A quand la catastrophe annoncée ?

    Bonjour à toutes et à tous,

    je sais que ce blog va encore une fois me coller l'image de Monsieur Citernes, mais lorsqu'il s'agit de la vie des habitants de ma commune, j'ai le devoir en temps que citoyen, autant que d'élu, d'attirer l'attention des autorités compétentes sur le danger réel pour les habitants que représentent les citernes de Vernier.

    En effet, hier 14 juillet 2015, un ou plusieurs individus ont provoqué un incident criminel dans un stock d’hydrocarbures à Berre, en France voisine.

    4943505_berre2_600x375.jpg

    Lire l'article ?

    Il devient inconcevable de maintenir les installations de stockage à Vernier, au beau milieu d'une ville de 33'000 habitants.

    Pour l'avoir répété à plus soif, et à plus faim :) , même sans imaginer qu'un, ou des individus malintentionnés, décident de s'en prendre à ces installations, les études ainsi que l'avis du Tribunal fédéral sont très clairs : ces installations n'ont plus rien à faire à Vernier.

    Et ce d'autant, qu'en période de troubles, comme le démontre l'article en lien, des groupuscules, des désaxés, des terroristes pourraient s'en prendre à ces dépôts.

    La situation exige deux mesures immédiates :

    1) la mise en place de dispositifs de sécurité drastiques autour de ces sites

    2) le retrait de l'autorisation d'exploitation

    La situation ne peut plus durer, à risques majeurs, mesures majeures !

    Le Conseil d'Etat doit intervenir sans délai, avant qu'un farfelu, ou autres, décident de faire une action d'éclat. Les conséquences d'un tel acte dépasse tout ce que vous pouvez imaginer en termes d'écologie, d'économie, de sécurité..

    Je rassure mes lecteurs émérites, je ne referai plus de grève de la faim, parce que désormais si un incident se produisait à Vernier, c'est du ressort des autorités compétentes, à savoir du Conseil d'Etat et du Conseil administratif de la commune.

    Je vous avouerai être lassé de devoir me battre pour faire admettre une évidence : dans aucun pays du monde, des installations de stockage et de distribution d'hydrocarbures ne se trouvent en plein milieu d'une ville ! A moins de 40 mètres d'habitations, de bureaux, de routes principales, d'autoroutes, d'une ligne ferroviaire internationale passagers.

    Ce blog est donc bien une manière de me dédouaner de toute catastrophe susceptible d'intervenir à tout moment.

    Des gens ont brigué des postes à responsabilité, ils ont été élus à ces postes, qu'ils en assument la charge.

    Belle journée à toute et à tous,

    Stéphane

     

  • Toi aussi participe à l'opération : #jadorelUE

    Bonjour à toutes et à tous :)


    suite à la publication d'un petit post sur mon Facebook, en réaction à cette information :

    Vito, retraité viré de Belgique où il vit et a travaillé pendant 50 ans !

    j'ai lancé le htag : #jadorelUE donc à toutes celles et ceux d'entre vous qui trouvent que l'UE, sous sa forme actuelle, court à sa perte, ajoutez-le à vos articles :)

    Parce-que l'UE est véritablement un désastre qui conduit l'ensemble des Européens à la catastrophe. Pour vous en convaincre, il faut lire un peu, c'est pourquoi je vous recommande ici quelques livres incontournables :

    circus_politicus.jpg"Circus Politicus" une enquête pointue, menée par deux journalistes d'investigation sur le fonctionnement actuel de l'UE. Edifiant.

    (cliquez sur l'image, pour suivre le lien)

     



    confessions_assassin_financier.jpg"Confession d'un assassin financier", pour en finir avec la manipulation visant à nous montrer les migrants africains comme la maladie, alors qu'ils ne sont que le symptôme d'un mal bien plus profond...

    (cliquez sur l'image, pour suivre le lien)

     

     

    3eguerre.jpg"La 3e Guerre", incontournable, qui explique comment tout ça s'articule, autour d'un Atlantisme effréné, lorsque l'on prend le temps de synthétiser les informations.

    (cliquez sur l'image, pour suivre le lien)

    A ceux qui pensent que je suis contre l'Europe, je les rassure, je suis pour une Europe basée sur le système confédéral helvétique, où chaque nation, chaque citoyen dispose de sa voix au chapitre. Parce qu'il n'y a que comme ça que nous pourrons fonder une véritable Europe des Nations, et donc des peuples qui la compose.

    La Suisse, qu'on le veuille ou non, en donne le parfait exemple, 26 pays, 26 cultures différentes, 4 langues nationales, vivant en parfaite harmonie, disposant d'une seule et même armée, où chaque citoyen peut voter ses lois, en proposer, conserver son identité propre, tout en participant à l'ensemble commun.

    Simplement parce que ça marche et que le système est parfaitement rôdé et très facilement transposable, même à 27 pays.

    L'UE, d'aujourd'hui, est une dictature corporatiste, dirigée par 27 gugus non élus, qui décident de tout au nom de 300'000'000 d'Européens.

    L'accord TAFTA en étant un parfait symbole.

    Il suffit de prendre la température pour réaliser que les Européens n'en veulent plus, et ce ne sera pas long avant qu'ils le fassent savoir. Reste juste à espérer qu'ils le feront pacifiquement.

    Pendant que les commissaires européens dorment à l'orée d'un parlement qui n'a quasiment aucun pouvoir, la rue gronde et c'est alors que les têtes tombent.

    Belle journée de réflexion à toutes et à tous :)

    Taaaaaaaaaaaalaaaaaaaaaaaaaaaam :)

  • Carlos Medeiros ? La Présidence qui dérange...

    Bonjour à toutes et à tous,

    carlos_medeiros.jpgvoilà la dernière variante proposée par quelques fervents défenseurs de la démocratie... Interdire à M. Medeiros d'accéder à la présidence du Conseil municipal.

    Donc, je résume, ce MCG au caractère latin bouillonnant, qui officie depuis une année comme vice Président du Conseil municipal, député élu, conseiller municipal élu, ne pourrait donc pas briguer la présidence du Conseil municipal de la ville de Genève ?

    Aurait-il démérité d'une quelconque façon ? N'a t'il pas rempli, le plus dignement du monde, son mandat de Vice Président ? Un groupe a t'il eu à pâtir de partialité dans les prises de parole ? A t'il usé de son pouvoir pour favoriser une aile ou l'autre de l'hémicycle ?

    La vraie question à laquelle les opposants à l'élection de M. Medeiros doivent répondre est : - a t'il été à la hauteur de sa tâche de vice président ? Si la réponse est : OUI... alors j'ai bien peur que M. Medeiros ait toute légitimité pour remplir la fonction de Président du Conseil municipal.

    Ostraciser Carlos Medeiros, parce qu'il est MCG, qu'il a un caractère bouillonant, c'est avoir bien peu de considération pour l'année de vice présidence qu'il vient d'effectuer sans démériter.

    Bonne chance à lui, j'espère que les Conseillers municipaux qui constituent la fronde "anti Medeiros" se contenteront de s'abstenir lors du vote... On peut ne pas vouloir soutenir sa présidence, mais lui l'interdire... genre : 

    -"assez bon pour faire les bouches trous, mais pas assez pour remplir la fonction"

     

    Le week-end espérons-le portera conseil à ce Conseil :)

    Belle journée ensoleillée à toutes et à tous,

    Stéphane

  • Comment j'ai battu Thierry Cerutti aux élections ! Et surtout pourquoi !

    Bonjour à toutes et à tous,

    TribuneDeGeneve.jpgen effet, derrière la patine impeccable de notre équipe pour le Conseil administratif de Vernier, Ana Roch, Thierrry Cerutti et moi-même, nous nous sommes livrés une guerre sans merci à l'interne.

    L'excellente Tribune de Genève, l'a soulevé hier dans cet article incroyablement bien étayé et fouillé au sujet de la "raclée électorale" que nous, Ana Roch et moi-même, avons infligée à notre colistier Thierry Cerutti dans la cité des Avanchets.

    Oui, dès le départ, une bisbille interne a éclaté, oui, dès le départ nous savions que nous nous livrerions à une guerre sans merci. Nous avons réussi à la cacher au plus grand nombre, même si quelques militants et militantes s'en sont rendus compte à mesure que la campagne avançait.

    Oui, Mesdames, Messieurs, Verniolans, Verniolanes, nous avons bien essayé de cacher notre soif de renverser notre colistier en détournant l'attention sur :

    • le taux de chômage le plus élevé du canton, voir de Suisse qui frappe la commune
    • d'avoir soulevé le fait que pas un permis de construire n'est délivré pour le quartier de l'Etang et que selon comment cela tourne, c'est un "mur de la honte" qui balafrera notre commune
    • qu'il manque encore 500 places de crèche alors que seulement 350 ont été créées en plus de 10 ans
    • que l'avis du Tribunal fédéral sur les citernes n'est toujours pas appliqué dans les faits par l'actuel et réélu CA
    • que la criminalité est égale ou supérieure à celle de la Ville de Genève
    • que l'insuffisance d'effectif de police sur notre commune est patent
    • qu'il faut aménager les zones de friche industrielle
    • qu'il faut refuser le déplacement des industries polluantes provenant du PAV

    Etc... et tout celà pour mieux masquer l'enjeu caché de cette élection, ce qui heureusement n'a pas échappé aux reporters d'investigation de la TdG :

    A qui de nous trois reviendrait le "grand bureau" de la Mairie !

    Partant du principe que c'est le mieux élu des trois qui aurait choisi ce bureau, ceci explique comment Ana Roch et moi, avons "plombé" Thierry Cerutti sur les Avanchets :

    de 6 suffrages (voir l'image, c'est effarant)

    suffrages_tdg.jpg

    Voilà pourquoi, chers lecteurs, chères lectrices, je suis quelque peu déçu par la légèreté du traitement offert par la Tribune de Genève à cet événement Historique.

    Cela mériterait bien une manchette, voire deux.

    Si la Tribune de Genève, en lieu et place de faire de l'information de "boulevard" s'était réellement penchée sur les défis qui attendaient Vernier lors de cette élection, peut-être aurait-elle la moindre de crédit.

    Or aucun des sujets importants qui présideront à l'avenir des habitants et des habitantes de la deuxième commune du Canton et de la 5ième ville de Suisse n'ont été abordé avec le soin et la diligence que méritait notre commune.

    Quant à Thierry, Ana et moi sachez, Mesdames Messieurs, que nous nous entendons à merveille, et qu'il nous importait peu qui allait faire le meilleur résultat, parce que le résultat que nous voulions obtenir était de pouvoir apporter des solutions concrètes aux Verniolans et aux Verniolanes. Solutions que l'actuel CA n'a pas apportées en 4, 8 et 12 ans de magistratures respectives.

    Les abstentionnistes ont réélu pour 5 ans l'équipe en place.

    Quant à la "défaite du MCG à Vernier" si mobiliser, à nous seuls, 33% des électeurs et électrices c'est une défaite... que devrait donc dire la Tribune de Genève au sujet de la réélection quasi ratée de trosi sortants qui après 4, 8 et 12 ans de mandat, trois partis politiques réunis totalisent à peine 52% des électeurs...?!

    Si c'est ça la réussite, nous n'en avons pas la même conception.

    Pour lire un journal d'opinion, il existe Le Courrier, au moins, eux annoncent la couleur... la Tribune aussi, remarquez, elle est d'un bleu PLR... :)

    Merci de m'avoir lu et belle journée à toutes et à tous,

    Stéphane