11/02/2014

La 3ème GUERRE est sous nos yeux...

Bonjour à toutes et à tous,

Il y a quelques jours, à peine, je terminais la lecture du livre : La 3ème GUERRE de Stéphanie ATEN.

couverture_3eme_guerre.jpgUn Hasard, sans doute, juste avant les votations de ce dimanche.

Ce roman, au combien prenant et passionnant, s'est rappelé à mon doux souvenir lorsque j'ai pris connaissance des réactions de l'UE suite au vote souverain de la plus ancienne démocratie directe du monde. Nous les irréductibles Helvètes.

Outre le fait que les commissaires européens, instance non élue et pourtant autorité exécutive suprême de l'Union Européenne, démontrent leur ignorance totale de notre fonctionnement démocratique, leur réaction au vote est décrit noir sur blanc dans ce livre. Prévisible, attendue, et tellement limpide à la lecture de ce roman.

A lire absolument, c'est simplement édifiant.

Avant même de comprendre qu'il faudra au bas mot 3 ans pour appliquer la décision du souverain, que l'économie fera part de ses besoins en terme de main d'oeuvre, que notre Conseil national édictera la loi découlant de cette modification dans une collégialité toute helvétique, l'UE menace.

Et ce avant même que le cadre législatif de cette modification ne soit posé par nos législatifs.

Belle preuve de respect démocratique de la part de cette UE qui, se faisant, démontre a plus b qu'elle n'a rien de démocratique, sinon son apparence.

En résumé, je vous recommande la lecture de "La 3ème GUERRE" de Stéphanie ATEN, ce roman qui se lit tout seul, permet d'ouvrir les yeux sur un fait très clair : la troisième guerre a bel et bien commencé. Elle se déroule sous nos yeux.

Bonne lecture,

Stéphane

 

 


 

23/12/2013

Monsieur l'Ambassadeur : taisez-vous !

Bonjour à toutes et à tous,

depuis quand un fonctionnaire fédéral, payé rubis sur l'ongle se permet-il de se prononcer sur une initiative populaire ?

Monsieur Roberto Balzaretti taisez vous.... vous avez été nommé ambassadeur de notre souveraine démocratie auprès de l'Union Européenne, vous n'êtes, ni plus ni moins qu'un fonctionnaire d'Etat mandaté par le souverain suisse : le peuple, pour nous représenter. Et non pour discuter de nos initiatives. Avez-vous été mandaté par l'autorité fédérale pour vous prononcer sur l'initiative UDC sur l'immigration de masse... ? Avez-vous reçu mandat des votants de ce pays, seul souver...ain, pour vous exprimer ?
NON...
Alors taisez vous Monsieur l'Ambassadeur... aucun Suisse ne vous a mandaté pour parler de l'initiative.... AUCUN.
Si le souverain votait oui... votre seule responsabilité, votre seule mission, la seule raison qui justifie votre salaire ministériel, c'est d'expliquer noter démocratie directe à vos, ignorants et élitistes, collègues...
Ne prenez jamais plus la liberté de vous exprimer en mon nom.... vous êtes juste mon représentant... pas mon porte parole...
 
Ce fonctionnaire n'a pas à s'exprimer en tant qu'Ambassadeur... il est un fonctionnaire... juste ça...et ça fonction... NOUS représenter.
 
Monsieur Burkhalter, apprenez à tenir vos subalternes...  
 
Punkt schluss.
 
Bien à toutes et à tous,
 
Stéphane
 
 
 

11/11/2013

L'incontestable victoire d'Isabel Rochat :)

Bonjour à toutes et à tous,

Madame La Conseillère d'Etat,

Madame Rochat,

Isabel_Rochat.jpgà l'annonce des résultats sur notre télévision qu'on l'aime : Léman Bleu... :) Sortante, vous avez eu le cran de venir sur le plateau et ce au moment même où vos successeurs ont été choisis par les Genevois et les Genevoises.

Une magnifique leçon de cran, de dignité, d'abnégation.

Oui Madame la Conseillère d'Etat, vous avez été Admirable, avec un A majuscule.

Une Femme d'Etat.

Hier, il y avait sur le plateau nos 7 nouveaux Conseillers et Conseillère d'Etat à qui l'on peut souhaiter bon courage pour les défis qu'ils et elle doivent désormais relever... cependant, votre attitude admirable fait de vous la gagnante incontestable de cette élection.

En espérant que votre successeur poursuivra "Le Label" que vous avez mis en place pour les entreprises qui embauchent prioritairement des demandeurs d'emploi locaux, une idée simple et qui pourrait rapidement avoir des effets bénéfiques sur l'économie genevoise et donc sur le bassin de l'emploi.

Pour l'anecdote, le jour où j'ai apporté "l'allumette géante" à votre Conseil, nous nous étions promis de partager un café... je reste votre obligé.

Mes respectueuses salutations citoyennes et politiques Madame Rochat.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane  

La phrase du jour :

"il n'y a que ceux qui rampent qui ne tombent jamais"

Enza Testa-Haegi, Présidente du Cercle des dirigeants d'entreprises

04/11/2013

Non, Apothéloz, je ne voterai pas pour toi :)

Bonjour à toutes et à tous,

Monsieur le Conseiller administratif,

Monsieur l'aspirant Conseiller d'Etat,

Cher Monsieur Thierry Apothéloz,

Il y a quelques jours, je recevais un courrier de ta part m'invitant à voter pour toi... mon vieux camarade de classe :)

Cependant, non, je ne voterai pas pour toi.

En effet, derrière l'impeccable patine de ta candidature, et l'ancien camarade de classe, il y a le Conseiller administratif avec lequel j'ai du collaborer dans l'action politique... et là... :

.../...

Les faits politiques :

le 23 février 2009, je déposais pour le groupe UDC une motion intitulée : "l'emploi par la connaissance".

T'en souviens-tu ?

Motion qui proposait ni plus, ni moins, de développer un centre de formation sur les nouvelles technologies pour attirer les entreprises à forte valeur ajoutée sur le territoire communal. Le tout dans une commune sinistrée par le chômage, notamment des jeunes. Dicastère, s'il en est, que tu chapeautes.

Le but du dit centre de formation : former des jeunes adultes au chômage, entre 16 et 21 ans, à l'installation de pompes à chaleur et de panneaux solaires thermiques.

Ce domaine particulier exigeant la collaboration de 4 professions : ferblanterie, plomberie, électricité, forage.

Durant 8 mois, avec un collègue spécialisé dans la formation pour adultes, titulaire du brevet fédéral de comptabilité, nous avons rendu visite à toutes les organisations faitières desdites professions afin d'établir le cahier des charges de la formation concentrée. Avions obtenu le soutien de principe du SECO à Berne pour le financement fonctionnel, charge pour la commune de fournir l'outil structurel : ~ 150'000.- une fois pour l'infrastructure. Et étions en pour parler avec l'un des plus important fabricant de pompes à chaleur : Valliant pour qu'ils ouvrent une antenne à Vernier.

Un projet béton qui aurait permis à la commune, et pas ville de Vernier, d'être à la pointe dans ce domaine particulier en proposant la première formation du genre en Suisse.

Un projet écolo, social et économique susceptible de former deux volées de 48 jeunes semestriellement. Soit 96 jeunes par année. L'opportunité pour Vernier de devenir la première commune de Suisse à proposer cette formation.

Mais évidemment, le projet étant porté par l'UDC, tu n'as pas mis long à t'y opposer. Ton groupe : les Socialistes, épaulés par les Verts, n'auriez pas pu enterrer le projet sans la trahison en plénière du groupe Libéral qui a sonné le tocsin du projet en tournant sa veste au moment du vote sous les yeux ébahis du Chef de groupe PDC Yves Magnin qui lui, comme le MCG et comme l'UDC, soutenaient le projet.

Le jeu politique... comme on appelle ça pour se donner bonne conscience lorsque par idéologie dogmatique on plombe l'avenir de 96 jeunes qui auraient pu avoir un job, qui sait, plutôt que d'errer dans les cités de notre belle commune pour y croiser nos correspondants de nuit... :)

ça c'est pour le décorum purement politique... relis ma lettre de démission du CM, tu y trouveras un paragraphe qui soulignait cet aspect... ;)

Manque de vision

La gestion désastreuse des RH :

L'affaire Lussi, au demeurant excellent député, cet ancien Chef de la police municipale suspendu à tort par l'administration communale. Dicastère, là aussi, que tu chapeautes...

Là, le législateur que j'ai été, appuyé par nombre d'autres Conseillers et Conseillères municipaux avons tenté à plusieurs reprises d'avoir des éclaircissements sur les coûts engendrés par cette affaire.

Combien l'affaire Lussi a t'elle coûté aux contribuables verniolans ?

Tu n'as jamais répondu.

Opacité

La méconnaissance du dossier des citernes :

Alors que je suis invité par Pascal Décaillet sur son plateau, 3 semaines après le début de la grève de la faim, tu viens sur le plateau expliquer que les pétroliers ont un droit de superficie et qu'ils peuvent donc continuer à travailler... confondant de fait : droit de superficie et autorisation d'exploitation...

Deux choses totalement distinctes.

Autorisation d'exploitation pourtant contraire aux prescriptions OPAM, à l'avis du Tribunal Fédéral, et au simple bon sens... 5'000 personnes vivent, travaillent, passent quotidiennement à moins de 40 mètres de 115'000'000 (cent quinze millions) de litres d'hydrocarbures divers. Une verrue de 27 mille mètres carrés qui plombe tout développement urbanistique digne d'une ville de 30'000 habitants.

Méconnaissance

.../...

J'arrêterai ici la liste des griefs... car je n'ai pas besoin de plus pour refuser catégoriquement de porter ma voix sur l'actuel Conseiller administratif de la commune de Vernier...

Manque de vision, opacité et méconnaissance étant, à mon humble avis, autant de points rédhibitoires qui s'opposent à la délégation de mon pouvoir de citoyen.

 

Non, je ne voterai pas pour toi.

 

Ce que j'attends du prochain CE pour Genève : perspective, transparence et compétence... qualités présentes chez d'autres candidats et candidates à gauche et à droite.

Anyway, je te souhaite bonne chance pour dimanche prochain...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

08:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/09/2013

Lettre ouverte aux futurs députés et CE

Bonjour à toutes et à tous,

11085111-le-vieux-papier-avec-une-bougie-et-une-plume-d-39-oie.jpgune lettre ouverte à celles et ceux qui détiendront le devoir de faire respecter les voix des votants qui auront délégué la tâche de veiller au bon fonctionnement des institutions de notre Canton. Que ce soit par des lois, des motions, des projets.

Souvenez-vous que le pouvoir, qui vous est confié par les urnes, n'est pas le vôtre, mais celui que les citoyens vous ont délégué.

Députés et députées :

Ne noyez pas le Grand Conseil sous des milliers de textes inutiles qui n'ont pour seul effet que de paralyser les commissions avec des sujets qui, lorsqu'ils finissent par être traités, seront complètement obsolètes.

Ces commissions coûtent de l'argent aux contribuables. Ne tergiversez pas inutilement. Le temps, c'est l'argent de celles et ceux qui vons ont élu...

Imaginez, lorsque j'étais à la présidence de la Commune et pas ville de Vernier, j'ai reçu un courrier du Grand Conseil m'informant qu'ils avaient traité une résolution verniolane... 6 ans après que la commune l'ait transmise.

Absurde. Il vous faudra écraimer la liste des objets non traités... rapidement.

A ce rythme, aucun des sujets que vous devrez traiter pour rendre la vie des Genevoises et des Genevois meilleure... ne pourra voir le jour.

 

Conseillers et Conseillères d'Etat :

Il est difficile d'entendre les prochaines paroles, pourtant, dans pouvoir Exécutif, il y a le mot exécutif. Exécutant.

Exécuter la volonté exprimée par le parlement. Parlement qui représente, du moins dans les grandes lignes, l'ensemble des visions de société de nos concitoyens. Toutes doivent être respectées.

Etre en main du pouvoir, ne signifie pas, là non plus qu'il vous appartient. Il vous est confié. Délégué le temps d'une législature.

Arrêter de réagir et agissez... la politique c'est : prévoir.

A celui ou à celle qui reprendra le flambeau de l'aménagement du territoire, appliquez rapidement la motion amendée concernant les installations pétrolières de Blandonnet, avant qu'il y ait un drame. Finissez-en avec les études qui confirment d'autres études... La plus haute instance judiciaire du pays : Le Tribunal fédéral a déjà rendu son avis sur cette installation : elle doit être écartée de la population car contraire à toutes les prescriptions OPAM.

Là, vous pouvez agir avant... une fois n'est pas coutume...

 

Pour le reste, bonne chance à tous les candidats et candidates qui ont décidé de se lancer dans une campagne pour s'investir au service de Genève.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane