16/06/2012

Un Conseil d'Etat qui tarde...

Bonjour à toutes et à tous,

il y a trois mois, jour pour jour, je mettais fin à ma grève de la faim suite au vote en "urgence" de la motion amendée 2043 qui demande, ni plus, ni moins, le départ des citernes du site de stockage et de distribution de Blandonnet.

Confiant envers nos autorités législatives et exécutives.

3 mois... pourtant que le site en question, détenu et exploité par la société Petrostock S.A., continue à être exploité.

Et ce malgré l'évidence du danger réel qui existe pour 5'000 personnes voisinnes (moins de deux cents mètres) de cette installation.

Nous parlons ici de :

IKEA,

du centre de réquérants des Tattes,

TCS,

du bâtiment des Coquelicots,

HSBC,

World Found Organization,

Transocean,

L'Oréal.

De gens qui vivent, travaillent, des multinationales qui feraient saliver n'importe quelle ville du monde y ont leur siège mondial, et ce à proximité d'une installation de stockage de produits volatiles hautement inflammables nommés hydrocarbures.

115'000'000 de litres y sont stockés et manipulés jour après jours... dans une installation pointée du doigt par toutes les études menées.

Donc, j'ai une question très simple... le Conseil d'Etat compte-t'il vraiment attendre la catastrophe, 5'000 vies humaines exposées, pour décider de retirer l'autorisation d'exploitation ?

Un droit de superficie n'est pas une autorisation d'exploitation.

Ou peut-être attend-il, comme pour Merck-Serono, que ces entreprises citées plus haut s'en aillent sous des cieux simplement plus sûrs ?

Un départ de ces sociétés ne fera perdre combien ?

Pour information le site de stockage de Blandonnet rapporte à la commune de Vernier : 300'000.- / an (environ)

Le centre d'affaires de Blandonnet et IKEA, rapportent à la commune de Vernier : 5 à 6'000'000.- / an (environ)

Genève quant elle... reçoit quelques miettes de la Confédération...

Une catastrophe coûterait combien et surtout qui paiera ?

Faut-il vraiment que les citoyens de la commune de Vernier, et ceux du Canton, offrent une calculette à nos Conseillers d'Etat ?

Bien à toutes et à tous,

Stéphane Valente

17/03/2012

Citernes, le Conseil d'Etat est enfin armé

A mon ami Soli Pardo,

hier soir, le parlement a accepté la Motion 2043 amendée. Ce texte demandant la rationalisation des stocks d'hydrocarbures présents sur la commune de Vernier, dispose d'un amendement clair concernant le centre de stockage de Blandonnet.

Ce texte, soutenu par l'ensemble des groupes politiques par 82 voix et une abstention, arme désormais notre Conseil d'Etat pour entamer sans plus tarder des négociations avec les pétroliers présents à Blandonnet.

En envoyant ce message on ne peut plus clair, le Parlement donne donc de la voix, quasi unanime pour que cette installation soit déplacée loin des habitations.

115'000'000 (115 millions de litres) de produits volatiles hautement inflammables à 40 mètres d'une population de 5'000 âmes étant une douce hérésie. Mesures de sécurité ou non.

Alors je tiens à remercier chacun des députés qui se faisant ont envoyé un signal clair en direction des pétroliers : l'installation de Blandonnet doit partir.

Merci.

Un merci à tous les journalistes, qui pour, qui contre, auront médiatisé le dossier.

Merci à Madame Isabel Rochat et à M. le Président de Conseil d'Etat pour m'avoir cordialement reçu et transmis leur réelle préoccupation à faire avancer le dossier une fois "armés" pour le faire.

Le Parlement vient donc d'armer nos Conseillers d'Etat afin qu'ils fassent entendre une volonté populaire désormais claire : Blandonnet s'en va.

Pour le reste, si mon billet commence par un hommage à Soli Pardo, c'est simplement parce qu'il n'aura pas vu la fin de ce combat et pourtant, si j'ai pu le mener, c'est parce qu'un jour nos chemins se sont croisés.

Ce combat c'est aussi un peu lui... A toi Soli.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. Un grand merci aux centaines de personnes qui d'une manière ou d'une autre m'ont témoigné leur soutien. Merci.

28/02/2012

Non, les citernes ne valent pas ma vie, jour 14

‎Bonjour à toutes et à tous,

et pendant ce temps... au pays des bisounours...


‎14 ième jour :o)
Today's balance 94 kg...
Détermination : 167%
Sérènité : 224%
Humour en stock : 112 %
Etat général : accuse le coup à 17%
Etat de veille sanitaire : actif dès 15h30

 

Phrase du jour :

-"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence."
Arthur Schopenhauer


Pour ceux qui ne savent pas encore pourquoi je refuse de m'alimenter... la réponse est ici... :

Le pourquoi du comment, un citoyen en arrive là ?

Bonne journée

Stéphane Valente

NB. Je ne publierai aucun commentaire anonyme sur ce sujet. Oser assumer vos propos, vos positions, comme j'assume les miens.