13/02/2009

Le salaire minimum... légal, mais est-il idéal ?

Bonjour à toutes et à tous,

smicfinal.jpgen parcourant les "meilleurs blogs" de la blogosphère, j'ai lu le blog de Solidarité qui fait état de la légalité de sa démarche d'instaurer le salaire minimum. L'équivalent du SMIC bien connu en France voisinne.

Un projet légal, mais est-il idéal dans notre système ?

Cette mesure, qui semble de prime abord intelligente, ne résiste pas à une analyse profonde. Analyse tirée des années d'expérience qu'en ont nos voisins. Lire l'analyse

Cette mesure annoncée comme devant palier le dumping salarial, rien n'est moins sûr, ne résoudra en revanche pas le problème du dumping de compétence, pire elle y contribuera avec force.

De fait, avec une telle mesure, on met pratiquement fin aux CCT (convention collective de travail) propres à chacun des domaines où elles sont établies en fonction des compétences requises.

Prenons un exemple, la vente, si pour toucher le minimum, l'employeur défini que la base requise est le CFC pour prétendre au salaire minimum, cela mettera sur le carreau toutes les personnes qui évoluent dans ce domaine sans titres reconnus.

A mon humble sens, en nivelant au minimum le salaire, on donne un point de départ qui dans la plupart des domaines sera la norme.

A ce titre, je ne suis pas sûr que le but recherché sera atteint avec ce moyen... cet outil risque même d'être totalement détourné de sa finalité et prétéritera nombres de salariés qui avec ce systême perdront plus qu'ils n'y gagneront.

Ce système de "valorisation minimum du travail" a démontré chez nos voisins ses limites...

Et n'oublions pas...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

201 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg201ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

14/11/2008

Le Conseil Européen contre la torture a raison !

Bonjour à toutes et à tous,

menottes.jpgeffectivement le Conseil européen contre la torture a raison d'épingler notre police. Notamment en ce qui concerne les techniques d'étranglement permettant de faire recracher les boulettes de cocaïne que les dealers ingèrent afin d'éviter les arrestations.

En effet, une retranscription fidèle d'une arrestation m'a laissé songeur... jugez par vous même, la vérité fait peur :

Le méchant flic :

-"Eh toi ?"

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Oui M'sieur l'agent des forces de l'ordre ?"

Le méchant flic :

-"Tu deales ? crache tes boulettes..."

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Non M'sieur l'agent des forces de l'ordre, je ne deale pas, biensûr M'Sieur le policier, les voilà mais elles ne sont pas à moi..."

(retranscription fidèle et ultra confidentielle parue dans le rapport : "Geneva's Police, one day in Hell" :o)

Après ce constat au combien évocateur des procédés de notre police avec les innocents petits dealer de boulettes de cocaïne, nous ne pouvons que rester sceptique face aux problèmatiques soulevées par les techniques de l'étranglement. Surtout qu'avaler une boulette de cocaïne est absolument anodin.

Lire l'article  ?

Ô grand jamais ces boulettes ne se déchirent pour provoquer la mort quasi instantanée de la malheureuse personne qui les ingère par erreur. C'est pas à moi M'sieur :o)

Et surtout, la Police n'a t'elle rien de mieux à faire que d'embêter ces jeunes entrepreneurs somme toute victimes de la société de consommation ?

Franchement, les arrestations incessantes de ces petits entrepreneurs perturbent le bon déroulement du Business, ça tue les petites entreprises naissantes.

ATTENTION la suite de ce billet pourrait choquer les âmes sensibles.

caniche.jpgASSEZ ! Notre Police doit se concentrer sur les vrais problèmes de notre société, notamment les caniches sans laisses, les crottes sur les trottoirs, en somme les vrais problèmes. Voir la photo ci-après :

Je sais c'est effrayant, vous étiez prévenu(e)s :o)

D'ailleurs c'est tellement vrai que je n'ose plus sortir de chez moi par peur de croiser un essaim de flics assoiffés de violence, qui ne manqueront pas de m'embarquer de manière totalement arbitraire pour me torturer afin de me faire "cracher" la recette millénaire de la fondue moitié-moitié vacherin gruyère.

Bref, Genève est une ville dangereuse où la Police terrorise les honnêtes citoyens, Mesdames Messieurs, restez cloitrés chez vous.

Trève de déconnade.

Dans tous les cas, notre police est toujours au mauvais endroit, au mauvais moment et quoi qu'elle fasse, elle a toujours tort.

Admettons qu'un jour, un prévenu décède d'une overdose dans un poste ? Qu'allons nous dire à notre police ? Vous n'avez rien fait pour éviter ça !

Les techniques d'étranglement sont peut être brutales, mais elles évitent que les boulettes ne se rompent dans l'estomac provoquant la mort instantanée.

Décidément... c'est juste n'importe quoi...

Après on s'étonne le manque de vocation dans cette profession ?

L'Europe en lieu et place de nous emm*ç%&... ferait mieux de passer le balai devant sa porte et taper du poing sur la table pour que nos deux compatriotes puissent être libérés, encore un petit milliard de cohésion pour les motiver ???...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

114 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg114ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

25/07/2008

Echange pétrole-médicaments avec la Libye

Bonjour à toutes et à tous,

comme beaucoup, je suis très attristé par la tournure des événements liés à l'arrestation de M. Hannibal Khadafi sur notre territoire.

Les mesures de rétorsion prises par le pouvoir Libyen démontrent bien que notre DFAE doit négocier de toute urgence.

D'une part parce que les relations amicales entre la Suisse et la Libye existent depuis toujours, mais surtout c'est pour nous, Suisses, humanistes que nous sommes, une question de santé publique pour nos amis Libyens.

En effet, les symptômes sont clairs, nos amis de la Libye, un très beau pays au passage, sont atteints d'une forme rarissime de "nervoeum cerebrointestinum diareae".

Cette maladie très rare, mais très contagieuse peut et doit être combattue grâce à l'arsenal médicamenteux... afin d'éviter une pendémie qui pourrait s'étendre à l'ensemble des populations.

Donc, il conviendrait pour nos diplomates de proposer un échange : pétrole contre médicaments.

Voilà la substance qui pourrait venir à bout de ce problème :

 

cerebrodium.jpg

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

بلادي العربية ليست جديدة
عذرا بلادي اخطاء
 
مرحبا لجميع الأصدقاء والجماهيرية
ان والسلام عليكم ، السويسري مواطنينا المفقودين واسرهم
الانتقام ليس هو الحل
الصداقه بين شعبينا لا يمكن ان يعاني الطفل أهواء فاسدة.
الآلهة التي تحمي لكم
واحدة من الابتسامات
اسم لي ان الاخوة اعطاني السعودية.
مجىء
في يد الله