14/12/2008

Petite enfance, l'UDC a 20 ans d'avance

Bonjour à toutes et à tous,

anne_geddes_2004.jpgpendant que la majorité des partis s'enlisent dans des réponses coûteuses qui ont 20 ans de retard pour répondre à notre démographie, l'UDC propose une vraie solution à la problèmatique de la garde d'enfants.

Dépenser des millions en construction de crèches et de structure de garde avec un décalage de 20 ans semble être une réponse pour bon nombre de politiciens.

A l'UDC, nous avons empoigné cette problématique à bras le corps car nos concitoyens attendent de nous que nous répondions rapidement à la pénurie générée par le manque de vision à court, moyen et long terme.

En effet, en permettant à l'un des deux parents de rester à la maison, par l'octroi d'un revenu parental, non seulement nous permettrions aux collectivités de faire des économies substancielles, mais aussi nous replacerons la famille au centre des préoccupations.

La famille est et reste le pilier du pays, lui redonner sa place au sein de notre société tombe sous le bon sens à un moment où la population vieillit, il nous faut redonner un signal clair en direction des couples en soutenant l'enfantement.

Vous pouvez ici lire l'article du Matin consacré à ce sujet.

Bien évidemment, il ne s'agit pas de renoncer aux autres possibilités de garde pour tous les parents, chaque parent doit rester libre de pouvoir choisir ente la poursuite d'une carrière, mais nous nous devons de répondre d'une part à l'urgence du manque de place dans les structures, et aussi permettre aux parents qui en expriment le choix de rester auprès de leur progéniture.

Cette complémentarité devient une évidence en cette période.

Oui au revenu parental

Les autres n'y pensent même pas, nous le proposons !

Construisons l'avenir ensemble prend tout son sens.

Et en attendant, dans la république socialiste et islamique libre et grande... on compte les briques du mur d'enceinte...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

144 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg144ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane