06/01/2009

Tout va bien...

Bonjour à toutes et à tous,

la_terre.jpgaprès quelques jours de repos forcé, je prends connaissance de l'actualité genevoise et suisse...

Tout va bien.

En vrac... Les couleurs du mouvement HAMAS défilent à Genève, un député socialiste veut interdire un spectacle, un jeune se fait assassiner par arme à feu, le Conseil d'Etat remet une couche sur les armes d'ordonnance, les cambriolages atteignent des records jamais atteints, et pire que tout... il y a de la glace sur les troittoirs genevois...

Eh bah !? Vu d'en haut tout va bien...

Evidemment, je me dis qu'il est indispensable de soutenir des organisations reconnues pour avoir des activités terroristes, mais vous apprendrez que la Suisse n'a pas de liste d'organisations terroristes... Alors le HAMAS ou autres... peuvent afficher leurs couleurs...

Chez nos amis socialistes, la fièvre de l'interdiction continue... mais cette fois on s'en prend à la culture non alternative et non subventionnée... après les clopes, la culture, et demain... qu'interdiront - ils ?

Après les votations sur la nouvelle loi sur les stups, les initiants nous promettaient que cette nouvelle loi règlerait tous les problèmes liés aux stups... La fin annoncée du deal... Apparemment, tous ne le voient pas ainsi... un mort par balle dans un règlement de compte...

Notre Conseil d'Etat remet une couche avec les armes d'ordonnance... à quand l'interdiction des couteaux de cuisine, des cutters, des allumettes...?

Shengen, cette merveille de sécurité pour les citoyens européens et suisses.... nos frontières grandes ouvertes... qui devait nous protéger "plus mieux bien"... super, on cambriole "plus mieux bien" aussi et lorsque vous avez le malheur de vous réveiller pendant le cambriolage, on vous passe à tabac...

Et pour finir, y a de la glace sur les trottoirs genevois... quelle horreur... nous sommes en hiver et malgré le réchauffement climatique, nous avons de la glace sur nos trottoirs... Heureusement les fumeurs peuvent encore s'en griller une sans se casser le col du fémur sur nos trottoirs patinoires...

Décidément, je me dis :

"tout va bien.... il fait bon vivre à Genève.... :o) "

BONNE ET HEUREUSE ANNEE

2009

Au fond je me dis qu'à Tripoli il fait "plus mieux bien" bon vivre... on a rien compris !

;o)

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

166 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg166ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane  

 

13/09/2008

Lorsqu'un député parle d'insécurité...

Bonjour à toutes et à tous,

Vernier-drapeau.giflorsqu'un député du Grand Conseil parle de l'insécurité dans ma commune d'adoption, je suis Onésien de naissance, il met en avant les chiffres, exercice admirable qui souligne son souci de s'informer, jugez par vous même, quelques extraits choisis :

-"35 agressions ont eu lieu à Vernier durant le premier semestre 2008. Naturellement, ce sont 35 de trop ! Mais ce chiffre est au-dessous de celui de l’an passé, puisqu’en 2007, 81 agressions ont été recensées sur le territoire verniolan, soit en moyenne 40 par semestre."

Cependant, il est relativement triste de constater comment ces chiffres sont interprétés. Relisez bien...

Pour ma part, une agression = une victime. Donc, ce sont 35 victimes de trop. Et la moyenne, ne se situe pas à 35 victimes par semestre, mais bien à 1 agression tous les 5 jours environ.

Ensuite, il poursuit, toujours avec le même souci d'être précis et l'on peut saluer, là encore, la compilation des statistiques :

-"En pourcentage, les agressions touchent à Vernier, en 2008, 1,1 % de la population, alors qu’en Ville de Genève, le pourcentage atteint 1,9 %. Le pourcentage de Vernier est équivalent à celui de Carouge."

L'avantage avec les chiffres, c'est que les victimes apparaissent toujours comme une minorité, au fond que sont 1,1% de victimes sur le territoire verniolan en comparaison des 1,9% de notre belle ville de Genève ?

Sauf que, ces chiffres ne parlent pas de la gravité des agressions subies par les victimes.

De plus, ces chiffres parlent uniquement des agressions qui ont été répertoriées par notre police... dans la commune de Vernier, les habitants en ont juste un peu assez de faire appel à la police qui, en sous effectif chronique, ne peut pas toujours répondre rapidemment.

Porter plainte c'est bien, mais lorsque 3 jours après, vous croisez votre agresseur "libre comme l'air", vous vous résignez à vous dire qu'au fond à quoi ça peut bien servir de faire la démarche ?

A ce titre, n'est ce pas M. Moutinot, qui adressait une lettre à la magistrature récemment pour demander moins d'emprisonnement ?

Mais revenons à Monsieur le député... Il termine son admirable billet, très bien travaillé, par une phrase que je pense que tout verniolan saura apprécier :

-"Le MCG devrait encore savoir que les statistiques d’insécurité découlent directement de celles liées à la fracture sociale. C’est aussi sur ce dossier qu’il faut agir !"

En tant que "petit nouveau" en politique, notamment à Vernier, je sais que les partis de droite, notamment le MCG et l'UDC soutiennent "mordicus" cette approche. Nous devons effectivement être en mesure d'offrir des perspectives d'emplois et donc d'avenir à nos habitants. Le droit élémentaire de vivre en parfaite sécurité n'étant qu'un pilier de ce que nous appelons : la cohésion sociale.

Là encore, j'admire l'approche du député en question qui met l'accent sur une réalité.

Dans cet esprit, j'aimerai beaucoup qu'il m'explique pourquoi son parti et ses alliés ont bloqué durant 10 ans le projet Ikéa de notre belle commune ?

Ensuite je termirai ce billet par : lorsqu'on ne connaît pas la problématique d'une commune aussi importante que celle de Vernier, on prend soin de s'informer auprès des habitants qui, eux, ressentent à tort ou à raison l'insécurité au quotidien.

De plus, il est relativement insultant pour cette catégorie de la population en proie à ce sentiment, d'arriver avec une hotte pleine de chiffres, les traitant au passage de "demeurés en proie à un sentiment virtuel d'insécurité".

Cher M. Brunnier, lorsque vous aurez la même considération pour les victimes que pour vos chiffres savamment orchestrés, nous pourrons peut être prendre les problèmes "à bras le corps" et les régler ?

Vous reprochez aux partis de droite d'instrumentaliser l'insécurité, c'est normal c'est le jeu politique, néanmoins à force de faire de la politique politicienne, vous oubliez les victimes et vous nous laissez, à nous, les méchants gens de droite, le "sale boulot", parce que le politiquement correct vous empêche d'agir concrêtement.

C'est un positionnement quelque peu facile Monsieur le député.

Pour ma part, 1,1% de victimes, soit en moyenne une agression tous les 5 jours, Monsieur le député, ces chiffres m'interpellent et exigent de nous que nous répondions aux attentes légitimes de la population.

Le droit élémentaire de vivre en parfaite sécurité est la base de toute société.

Heureusement, je suis certain que les élus verniolans, toutes tendances confondues ont à l'esprit le problème que pose l'insécurité et je reste persuadé que nous pourrons diminuer le nombre de victimes.

Et je garde à l'esprit, nos deux compatriotes victimes, eux aussi, toujours assignés à résidence...

Avec eux,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg57ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. Lorsque votre président joue sur la peur de la population genevoise en publiant un billet sur le LHC, vous appelez ça comment ?