20/12/2009

L'inconséquente incurie des TPG

Bonjour à toutes et à tous,

Parole de Libyen J+111

Quel utilisateur, quelle utilisatrice, n'aura pas remarqué le déplacement de nombreux arrêts TPG en regardant passer les bus sous son nez rougi par le froid...?

L'extrême prévoyance, la vision organisationnelle de la régie publique ont été démontrée : des panneaux indiquant clairement, au Stabilo Boss, s'il vous plait, le déplacement des arrêts...

Une fois de plus, sans la moindre enquête préalable auprès des utilisateurs, les TPG nous en font une nouvelle.

On imagine bien les "super technocrates, hyper diplômés" décider dans l'ignorance totale de la réalité du terrain, des emplacements de nos arrêts de bus chéris :o)

Sauf que, le public lui n'a pas vraiment apprécié.

Pour exemple, je prendrai l'arrêt de bus anciennement "Terroux" de la ligne 10. Cet arrêt se situait à 2 cents mètres du quartier à peine peuplé des Avanchets, d'une EMS en construction, de deux bâtiments de bureaux nouvellement installés :

terroux.jpg

En vert, les anciens arrêts...

En rouge les nouveaux.

Saisissant d'inconséquence, ces nouveaux arrêts, dont un se trouve ni plus, ni moins à l'accès d'une station service, ces derniers sont éloignés des zones à forte densité de population.

L'intelligence en action.

Quant à l'effet supposé, l'amélioration de la vitesse de service des TPG... cette idée est grotesque car en concentrant les arrêts de la sorte, vous augmentez de fait la fréquentation aux dits nouveaux arrêts et donc il faudra plus de temps d'arrêt...

En outre, l'absurdité des décisions des emplacements, placent les nouveaux arrêts loin des zones qui concentrent les utilisateurs.

Les TPG, que j'apprécie pour les utiliser souvent... sur ce coup, me paraissent aux antipodes des attentes des utilisateurs, qui ne veulent certainement pas moins d'arrêts... mais plus de déssertes.

Mais bon, je ne suis pas issu de l'ingénierie urbanistique, mais lorsque je constate l'inverse du bon sens, il n'y a nul besoin d'avoir suivi de longues études... :o)

Et puis à défaut, les TPG aurait pu communiquer de manière à éviter à un nombre incalculable d'usagers de poireauter pour rien à leur s anciens arrêts tant aimés :o)

Sur ces bonnes paroles, certains aimeraient beaucoup pouvoir prendre un bus poru quitter Tripoli :  

On ne vous oublie pas Messieurs.

Avec Max, avec Rachid, avec vos familles, aujourd'hui plus que jamais.

519 jours à francs Zéro :o)

Vos vacances autrement, c'est Trip Holy Day évidemment !

http://www.bougieenlibye.ch

 

dont_forget_our_citizens.jpg

 

Merci à toutes et à tous !

519 jours sans pouvoir quitter un pays retenus contre leur gré, prévenus pour des faits mineurs rocambolesques supposés... et désormais à la merci de la justice libyenne...

Super...

 

Qui osera encore dire qu'ils ne sont pas otages ?

Nous sommes avec vous

REJOIGNEZ NOUS

519 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Stéphane 

 

14/11/2008

Le Conseil Européen contre la torture a raison !

Bonjour à toutes et à tous,

menottes.jpgeffectivement le Conseil européen contre la torture a raison d'épingler notre police. Notamment en ce qui concerne les techniques d'étranglement permettant de faire recracher les boulettes de cocaïne que les dealers ingèrent afin d'éviter les arrestations.

En effet, une retranscription fidèle d'une arrestation m'a laissé songeur... jugez par vous même, la vérité fait peur :

Le méchant flic :

-"Eh toi ?"

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Oui M'sieur l'agent des forces de l'ordre ?"

Le méchant flic :

-"Tu deales ? crache tes boulettes..."

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Non M'sieur l'agent des forces de l'ordre, je ne deale pas, biensûr M'Sieur le policier, les voilà mais elles ne sont pas à moi..."

(retranscription fidèle et ultra confidentielle parue dans le rapport : "Geneva's Police, one day in Hell" :o)

Après ce constat au combien évocateur des procédés de notre police avec les innocents petits dealer de boulettes de cocaïne, nous ne pouvons que rester sceptique face aux problèmatiques soulevées par les techniques de l'étranglement. Surtout qu'avaler une boulette de cocaïne est absolument anodin.

Lire l'article  ?

Ô grand jamais ces boulettes ne se déchirent pour provoquer la mort quasi instantanée de la malheureuse personne qui les ingère par erreur. C'est pas à moi M'sieur :o)

Et surtout, la Police n'a t'elle rien de mieux à faire que d'embêter ces jeunes entrepreneurs somme toute victimes de la société de consommation ?

Franchement, les arrestations incessantes de ces petits entrepreneurs perturbent le bon déroulement du Business, ça tue les petites entreprises naissantes.

ATTENTION la suite de ce billet pourrait choquer les âmes sensibles.

caniche.jpgASSEZ ! Notre Police doit se concentrer sur les vrais problèmes de notre société, notamment les caniches sans laisses, les crottes sur les trottoirs, en somme les vrais problèmes. Voir la photo ci-après :

Je sais c'est effrayant, vous étiez prévenu(e)s :o)

D'ailleurs c'est tellement vrai que je n'ose plus sortir de chez moi par peur de croiser un essaim de flics assoiffés de violence, qui ne manqueront pas de m'embarquer de manière totalement arbitraire pour me torturer afin de me faire "cracher" la recette millénaire de la fondue moitié-moitié vacherin gruyère.

Bref, Genève est une ville dangereuse où la Police terrorise les honnêtes citoyens, Mesdames Messieurs, restez cloitrés chez vous.

Trève de déconnade.

Dans tous les cas, notre police est toujours au mauvais endroit, au mauvais moment et quoi qu'elle fasse, elle a toujours tort.

Admettons qu'un jour, un prévenu décède d'une overdose dans un poste ? Qu'allons nous dire à notre police ? Vous n'avez rien fait pour éviter ça !

Les techniques d'étranglement sont peut être brutales, mais elles évitent que les boulettes ne se rompent dans l'estomac provoquant la mort instantanée.

Décidément... c'est juste n'importe quoi...

Après on s'étonne le manque de vocation dans cette profession ?

L'Europe en lieu et place de nous emm*ç%&... ferait mieux de passer le balai devant sa porte et taper du poing sur la table pour que nos deux compatriotes puissent être libérés, encore un petit milliard de cohésion pour les motiver ???...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

114 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg114ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane