23/04/2009

Aujourd'hui, le mot liberté raisonnera Place des Nations

Bonjour à toutes et à tous,

aujourd'hui à 12h Place des Nations, de nombreuses personnes seront présentes à la manifestation de soutien aux deux ressortissants suisses retenus en Libye.

Bus / Tram : 5 ; 8 ; 11 ; 13 ; 15 ; 22 ; V ; Z

Plan d'accès

Au moment même où se déroule la conférence de Durban nous démontrerons que nous pensons à nos ressortissants.

Si un espoir guide chacune des personnes qui a rejoint la liste ici, le groupe de soutien sur facebook ou les nombreuses personnes qui ont eu la gentillesse de laisser un message et celles et ceux qui feront le déplacement, c'est l'espoir que les autorités libyennes fassent un geste d'apaisement en laissant nos ressortissants rentrer en Suisse pour retrouver leur foyer, leur famille.

270 jours et l'un d'eux va mal

Un geste...?

Citoyens anonymes, politiques de différents partis, blogueurs connus, tous ont soutenus et beaucoup seront là pour sour manifester leur soutien aux deux Suisses et à leurs familles, dans l'ordre alphabétique :

Marie-Jeanne Accietto, une maman blogueuse qui défend la cause des enfants autistes

Per Amann, blogueur émérite, co-responsable-complice-accolyte de l'idée de la manifestation

Eric Bertinat, député au Grand Conseil Genève

Antoine Bertshy, député au Grand Conseil Genève

Thomas Blaesi, Constituant

Bertrand Buchs, Président du Conseil municipal de Carouge

Thierry Cerutti, Conseiller administratif Vernier, député au Grand Conseil Genève

Valérie Cuenca, Conseillère municipale Vernier

Haykel Ezzedine, Blogueur émérite de la TDG, photographe

Fabiano Forte, Président de parti, député au Grand Conseil Genève

John Goetelen, blogueur émérite de la TDG qui soutient nos deux ressortissants depuis les premiers jours

Pascal Kümmerling, blogueur émérite de 24 heures et fin connaisseur de l'avionique civile et militaire

Eric Leyvraz, Président du Grand Conseil, député, Genève

Bruno Mathis, blogueur émérite dee la TDG

Dominique Othenin-Girard, réalisateur suisse de talent

Micheline Pace, blogueuse émérite de la TDG

Soli Pardo, Président de parti et Constituant

Charly Schwarz, blogueur émérite de la TDG

Philippe Souaille, blogueur émérite de la TDG, auteur de livres

Carlitos de Unamuno, blogueur émérite et militant de la cause des droits de l'homme

Ainsi que tous ceux qui nous ont rejoint sur facebook

Aussi, si vous souhaitez simplement laisser un message anonyme de soutien à nos deux ressortissants, laissez un commentaire sur le billet. Ils nous lisent et cela leur fera plaisir.

Un grand merci :

  1. Aux autorités de Police qui ont parfaitement compris l'enjeu de la manifestation et qui veilleront à son bon déroulement,
  2. A nos autorités politiques qui ont autorisé la manifestation,
  3. A tous ceux qui ont soutenu et soutiennent la démarche en coulisse et ils sont nombreux.

Un merci particulier à Mme Cynthia Gani (Le Temps), à M. Pascal Décaillet (Radio Cité - Léman bleu), à M. Jean-François Mabut (TDG), à M. Gieri Cavelty (Tages-Anzeiger).

Un salut à un grand Homme : Son Excellence M. Daniel von Muralt, aujourd'hui le drapeau flottera pour vous aussi. 

! ! ! ! ! UN GRAND MERCI A TOUTES ET A TOUS ! ! ! ! !

Venez manifester aujourd'hui

23 avril entre 12h et 15h, Place des Nations,

manifestation silencieuse et pacifique pour soutenir nos otages !

Bus / Tram arrêt Nations :

 5 ; 8 ; 11 ; 13 ; 15 ; 22 ; V ; Z

 

270 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg270ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

PS. Petit rappel, aucune pancarte, aucune banderole, car la seule revendication est la libération des deux suisses retenus en Libye.

06/12/2008

Deux poids, deux mesures...

Bonjour à toutes et à tous,

rouge_noir.jpgen parcourant les blogs, on s'apperçoit que le blog de Victor Dumitrescu, libellé "titilleur de première" dans ma liste, est aux abonnés absents.

Victor n'est pas toujours politiquement correct, il a ce don de titiller là où l'on n'en a pas envie, mais personne n'est obligé de cliquer sur le lien qui mène à son blog. Pas plus, qu'on est obligé de conserver ses commentaires si l'on ne les souhaite pas sur un billet.

Ces deux raisons, me font penser que la remise en ligne devrait être reconsidérée.

Ensuite, ce constat m'amène à un autre... Lorsque des blogs traitent ouvertement les personnes proches de l'UDC de fascistes, racistes, xénophobes, et même de nazis... y mettant même des couleurs : brunes, noires, etc... et ce en total désaccord avec l'Histoire qui nous rappelle que ces merveilleuses couleurs noires et brunes étaient la résultante de la pensée socialiste... ces blogs ne sont pas censurés pour autant...

En tant qu'élu UDC, si chaque fois qu'un citoyen qui s'exprime sur l'UDC, en me traitant indirectement et à tort de Nazi, me qualifie d'une couleur, d'une odeur, de xénophobe, de raciste, je devais m'en offusquer et porter plainte, je deviendrais comme celles et ceux qui censurent la libre pensée et la liberté d'expression des citoyens. 

Pour mémoire.... Le rouge et le noir de Stendhal... Des couleurs qui ont marqué l'Histoire :o)

Simplement parce que le "débat démocratique" et la liberté d'expression sont pour les personnes proches de l'UDC et leurs élus la base de notre conception démocratique. Avez - vous déjà entendu qu'un UDC avait demandé l'exclusion d'un tel ou d'un autre ?

Jamais.

En revanche, d'autres font régulièrement ce genre de demande. Sans doute une conception qui leur est propre du "politiquement correct épuré de la juste pensée unique unilatéralement vraie".

La pensée citoyenne ne doit pas être politiquement épurée. Elle se doit d'être le reflet de la pensée profonde, des questionnements, de celles et ceux qui l'expriment. L'une des raisons d'ailleurs qui m'amène encore à défendre l'anonymat des commentaires y compris sur ce blog.

Evidemment, notre blogueur émérite Victor, qui rappelons ses origines roumaines où il a vécu le communisme dans sa plus belle splendeur sociale démocratique unilatérale et juste, porte un regard très acèrbe sur les positions de groupes dits de gauche, voir au delà... et c'est son droit le plus strict... en tant que citoyen et comme blogueur...

En outre, contrairement à d'autres commentateurs qui restent bien anonymes, il signe systématiquement ses commentaires, ses billets et donc assume ses positions.

rouge_noir.jpgDe plus, la TDG accueille des blogs nettement plus dérangeant, notamment où le prosélytisme y fleure bon l'atteinte aux droits de l'Homme élémentaires, à mon sens, que celui de notre blogueur émérite aux kilomètres de liens hypertext qui nous mènent au plus profond de l'Océan d'Octets.

Alors je m'évite simplement le clic de souris vers ces derniers...

Par conséquent, qui oblige les gens "politiquement corrects épurés de la juste pensée unique unilatérale" à cliquer sur le lien du blog de Victor ? Ensuite si Victor poste un commentaire sur un autre billet, n'est il pas de la responsabilité du "propriétaire" du blog en question de faire son ménage ?

Que chacun assume ses choix, en cliquant sur le lien, le lecteur prend la responsabilité de lire des choses susceptibles de lui plaire ou a contrario, de lui déplaire... en laissant un commentaire dérangeant, c'est le propriétaire du dit blog qui doit faire son ménage.

Fort de ces deux constats, je ne comprends pas qu'on porte atteinte à la liberté d'un citoyen de s'exprimer.

Le formatage de la pensée et de son expression est une atteinte à la liberté, une déresponsabilisation du lecteur qui, à mon sens, n'assume pas son propre libre arbitre qui est celui d'aller lire quelque chose susceptible de troubler son ego, faire vasciller sa certitude d'être le tenant de la "juste pensée unique politiquement épurée et donc forcément correcte".

La différence de position, d'approche, de conception, l'affrontement des idées et des points de vue est la base même de la démocratie.

La vraie leçon que je retiens de l'éviction de Victor : tapez d'une manière virulente sur l'UDC, ajoutez y des qualificatifs historiques sympathiques complètement erronés, des couleurs, des odeurs, vous serez bien vus et confortés... osez un commentaire pointu et circonstancié sur un blog de gauche et vous serez exclus sur leur demande.

Moralité, dans les faits, les fascistes ne sont pas ceux que l'on désigne épunément.

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

136 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg136ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

06/06/2008

Le E-voting ? Une belle bêtise...

Bonjour à toutes et à tous,

 en lisant l'article paru sur mon Journal préféré, La TDG... Lire l'article ? On pourrait croire que demain nous voterons par Internet.

Ingénieur systèmes au civil, je suis contre.

Vous aussi dites clairement NON au E-voting...

Quel parti, quels députés, seraient prêts à bloquer purement et simplement ce projet ?

Ensuite qu'on essaie de faire taire l'un de mes confrères parce qu'il ose remettre en question une plateforme de vote éléctronique, c'est une atteinte à liberté d'expression.

Critiquer un système "foireux" est du devoir de tout citoyen... mon confrère lui va devoir s'acquitter d'une facture de 450'000 CHF parce qu'il a osé quitter son devoir de réserve...

Le E voting n'est de loin pas sûr, de plus, voter par Internet signifie que nos votes feront le tour de la terre 4 fois avant d'arriver sur les serveurs...

Autre problème, et non des moindres, personne n'est en mesure de vérifier QUI a voté.

La Démocratie pourrait être en danger avec des pratiques de E-voting...

Les connaissances technologiques du jour ne permettent ni de vérifier qui a voté, ni de garantir le résultat, ni même la sûreté des serveurs.

Notre Démoratie n'est pas la Star Ac, ou la Nouvelle Star, voter 1 pour l'initiative telle, voter 2 pour le contreprojet...

Plus aucun contrôle sur rien, plus de trace papier, comme pour l'affaire de Vernier oû les analyses graphologiques avaient permis de déterminer des malversations...

Le E voting est, à l'heure actuelle, un projet qui devrait rester dans les tirroirs afin de subir tous les tests possibles avant sa mise en application et que celà plaise ou non à nos Conseillers qui croient dur comme fer en ce projet.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane