05/11/2008

La nouvelle loi sur les Stups... La lettre et l'esprit...

Bonjour à toutes et à tous,

swissdrugtourisme.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

un vieil ami, aujourd'hui parti pour un monde meilleur, m'expliquait la loi lorsque j'étudiais cette dernière il y a fort longtemps.

Devant la complexité des textes de loi, il m'avait ouvert la réflexion en me disant :

-"Stéf, dans toute loi il y a la lettre et l'esprit"

La modification de la loi sur les stupéfiants ne déroge évidemment pas de cet adage.

L'esprit de la modification est clairement une catastrophe annoncée.

C'est pourquoi, Mesdames, Messieurs, chers lecteurs de ce blog, je vous invite à lire avec moi certains articles de cette modification :

Section 2 : Thérapie et réinsertion

Article 3d, alinéa 5 :

-"Le Conseil fédéral édicte des recommandations concernant les principes relatifs au financement du traitement de l'addiction et des mesures de réinsertion."

 

En somme, l'Etat va payer... et l'Etat c'est nous. Nous allons donc payer pour celles et ceux qui consomment volontairement des stupéfiants car personne n'attrape une addiction... les stupéfiants se prennent volontairement.

Plus aucun souci, devenez addict, l'Etat se chargera de vous. Droguez vous l'esprit libre...

A ce titre, lorsque La Suisse comptera plus de toxico-dépendants que de gens "normaux" qui s'occupera d'eux ?...

Article 3e, alinéa 1 :

-"La prescription, la remise et l'administration des stupéfiants destinés au traitement des personnes dépendantes sont soumises au régime de l'autorisation. Celle-ci est octroyée par les cantons."

 

Il n'y a pas besoin d'avoir fait de longues études de droit aussi fastidieuses pour comprendre cet alinéa...

L'Etat devient un dealer.

Nous allons donc, le plus officiellement du monde distribuer des stupéfiants à qui en veut... et cerise sur le gâteau, qui paiera les stupéfiants ?

Nous.

Waow ! Là, nous rejoignons l'article précédent, droguez vous, l'Etat se charge de tout... Il fournira la dope, le matériel d'injection, et vous assurera un cadre social vous permettant de vous droguer sans le moindre souci du lendemain...

Est-ce avec ce genre de mesures que nous favoriserons un retour à une vie normale pour ces personnes ?

Vous tenez votre réponse.

Section 3 : Réduction des risques et aide à la survie

Article 3g :

-"Les cantons prennent des mesures de réduction des risques et d'aide à la survie en faveur des personnes ayant des troubles liés à l'addiction afin de prévenir ou d'atténuer la dégradation de leurs conditions médicales et sociales. Ils créent les institutions nécessaires à cet effet ou soutiennent des institutions privées répondant aux critères de qualité requis."

 

Alors, cette loi sensée aider les toxico-dépendants est en fait une manière claire de conforter lesdits toxicomanes dans leur dépendance. Leur assurant au passage, des locaux d'injection, des "parachutes sociaux" pour éviter une dégradation de leur condition de vie.

Encore une fois, pourquoi se priver de stupéfiants, droguez vous, l'Etat s'occupe de tout. Donc, espérons, un peu à l'image de l'AVS, que dans les prochaines années, il restera assez de gens "normaux" actifs pour financer une telle politique complètement irresponsable.

Le Conseil fédéral et les initiants ouvrent la boîte de Pandore avec cette modification de la loi.

Aujourd'hui on dénombre, sauf erreur de ma part, 40'000 toxico-dépendants sur el territoire, mais demain avec cette loi ?

Comment peut - on prétendre à la vue de ce qui précède, que cette loi vise l'abstinence ?

De qui se fout-on ?

Pourquoi voulez - vous qu'un drogué arrête, s'abstienne, renonce à la dope si vous créez les conditions idéales à la consommation de stups ?

Plus aucune raison d'abandonner l'addiction... car détrompez vous, le seul truc qui est chiant dans la dépendance, c'est le prix des produits. Et ce prix encore relativement prohibitif est garanti par la répression.

Cette modification de loi est un non sens.

Mieux encore... nous allons être à la pointe du trafic de dope, vous ne vous étonnerez plus, lorsque vous passerez une frontière avec votre joli passeport helvétique à croix blanche sur fond rouge, d'avoir droit à une visite complète de la part des douanes dans le monde...

Jugez par vous même :

Section 4 Coordination, recherche, formation et assurance qualité

Article 5, titre et alinéa 1

Importation, exportation et transit

-"Une autorisation de l'institut est requise pour toute importation et exportation de stupéfiants soumis au contrôle. Cette autorisation est accordée conformément aux conventions internationales. Une autorisation d'exportation qui n'est pas requise par la présente loi ou par les conventions internationales peut être accordée si elle est exigée par le pays destinataire."

 

Là, vous m'excuserez du peu, mais nous allons devenir un centre mondial de distribution de stupéfiants.

Une étatisation du trafic de drogue... Joli... BRAVO ! CLAP CLAP CLAP ! APPLAUSE MODERATE

Préparez vous, Mesdames, Messieurs, à des visites de votre anatomie propre en ordre de la part des douanes à travers le monde. Remarquez, c'est la première fois qui fait mal...

En résumé, je me demande qui a osé, qui a écrit, qui, normalement constitué et cérébralement dans la norme, proposerait une telle modification de la loi avec l'aplomb nécessaire pour dire :

Cette loi est une avancée ?

A mon humble avis, après lecture de la modification de la loi, je sais pertinnement ce que je voterai le 30... mais surtout, j'invite les auteurs à consulter rapidement, les symptômes sont clairs...

Ou alors à profiter de l'offre touristique libyenne... parce que pondre un texte pareil doit être fatiguant...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

105 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg105ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

01/10/2008

Je continuerai à fumer dehors...

Bonjour à toutes et à tous,

clopons.jpg

Demain, tous les cafetiers restaurateurs seront informés par la presse de l'annulation de l'interdiction de fumer...

Demain, je continuerai à sortir des lieux publics pour fumer.

Pour autant je salue l'action de Me Amaudruz et Me Pardo qui ont le mérite d'avoir soulevé un viol de la Constitution.

A moins de 20 jours de l'éléction pour constituer l'assemblée Constituante... cette remise au point du Tribunal Fédéral me paraît essentielle.

En effet, dans notre démocratie ce n'est pas l'exécutif qui fixe les lois et ses modalités, mais bien le législatif, c'est à dire le Grand Conseil qui travaille sur cette loi et son application.

Lorsque l'Exécutif du Canton prend la liberté d'édicter un règlement d'application sans attendre la loi... c'est une atteinte intolérable à la séparation des pouvoirs.

On lit un mélange des genre sur différents commentaires dans les Blogs... le Tribunal Fédéral n'a pas annulé le résultat du vote populaire, il a sanctionné l'Exécutif genevois qui a outrepassé ses prérogatives.

D'ailleurs Me Pardo et Amaudruz n'ont pas fait recours contre le résultat de la votation... mais contre son règlement d'application. Il suffit de lire l'arrêté du TF.

La nuance est bien là...

Ensuite, tous ceux qui s'élèvent contre la décision des Juges Fédéraux devraient voir à respecter la plus haute instance de Justice du pays.

Il n'y a rien à discuter sur le fond de leur décision basée sur le Droit Constitutionnel.

Droit supérieur s'il en est :o)

Maintenant, c'est à chacun de savoir respecter la volonté populaire et au Grand Conseil de statuer sur l'application de cette dernière et à personne d'autres.

Pour ma part, je continuerai à sortir pour fumer, par respect de la volonté populaire et jusqu'à ce que nos députés aient statué sur la loi.

Espérons que les non fumeurs comprendront que les enjeux de cette démarche sont autres et ailleurs que dans l'interdiction de fumer en soi.

Un juste rappel de notre fonctionnement démocratique que certains manipulent dans des buts purement éléctoralistes.

A propos de Santé publique... pour ceux que ça intéresse... si jamais nous avons un vrai problème de santé publique avec le Parc des Sports, là il y aurait lieu d'une intervention urgente du Conseil d'Etat... car à ma connaissance, et sauf erreur de ma part, il serait amianté...

Alors on en fait quoi de ce problème...? Allons nous laisser le chantier, aujourd'hui totalement arrêté, à l'air libre et pur sans fumée le temps qu'il faut pour que ses riverains soient tous atteints de cancers divers que l'amiante déclenche ?

Remarquez c'est assez drôle, parce que pendant le déflocage de la Tour de la Télévision, les employés de la TSR se sont vu transférer aux Charmilles, à côté du Parc des Sports qui se faisait démolir... soulevant poussières... et autres... et surtout amianté. Je dis drôle, mais comme eux de l'amiante... j'ai du en avaler... car je travaille à moins de 50 mètres de ce dernier.

Mais ça évidemment... soulèverait la question du qui a autorisé les travaux de démolition s'en prendre connaissance des matériaux ?

________________________________________________________________

Et puis n'oublions pas que nous avons d'autres problèmes à régler...

Notamment nos deux compatriotes retenus,

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg74ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,


Stéphane