06/02/2009

Un argument de plus tombe à l'eau, BLOUP BLOUP BLOUP !

Bonjour à toutes et à tous,

europe.jpgvoilà que les arguments des partisans du OUI aux bilatérales s'effondrent les uns après les autres.

Qui n'a pas entendu que les accords bilatéraux en temps de crise étaient indispensables à la pérénité économique pour lutter contre la hausse du chômage ?

Argument phare, créateurs d'emploi, etc...

La réalité est ailleurs : lire l'article ?

Jusqu'à preuve du contraire, nous sommes encore sous les effets des accords bilatéraux ? Et pourtant, les chiffres du chômage augmentent... les partisans du OUI peuvent ils nous expliquer ce contre-miracle économique ?

Une fadaise de plus...

Avec la crise qui nous attend dont nous mesurons à peine les premiers effets, et ce malgré les accords bilatéraux en vigueur, l'année 2009 sera une catastrophe en termes sociaux et économiques.

Question que je me pose, peut - on encore croire aux arguments des partisans du OUI au moment où tous les chiffres confirment qu'ils ont tort ?

Le protectionnisme dans une situation pareille n'est pas une option parmi d'autres, c'est une question de bon sens.

Ouvrir tout grand les vannes à un moment ou tout le monde a besoin de bosser et gagner de l'argent.

De fait, tous les arguments du OUI se sont heurtés aux réalités, les chiffres, les statistiques officielles.

Nous serions en période de croissance, il est évident que le discours serait autre... mais en pleine récession, le protectionnisme est une question de bon sens.

Que les sempiternels partisans du OUI qui confondent protectionnisme et xénophobie s'épargnent de commenter cet article, car ici il s'agit de défendre les intérêts des habitants du pays, Suisses ou étrangers établis, des PME qui seront les premières touchées par l'arrêt Ruffert en cas de oui.

Europe ou pas, l'année 2009 sera une année très difficile pour une grande majorité... alors je nous souhaite beaucoup de courage.

Et puis accords bilatéraux ou pas... n'oublions pas que pour deux de nos compatriotes, le droit international s'arrête aux murs de l'Ambassade de Suisse à Tripoli...

 

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

196 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg196ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

 

16/01/2009

Le 8 février, modification de la Constitution

Bonjour à toutes et à tous,

vous_etes_prevenus.jpgderrière le vote par Internet, se cache l'alinéa 4 de l'Article 48 qui modifiera non seulement le mode de scrutin, mais portera aussi atteinte à vos droits démocratiques élémentaires !

Rappelons qu'aujourd'hui, tout parti par ses représentants, tout citoyen, peut assister au dépouillement et au décompte des votes.

C'est la base même de toute démocratie.

D'ailleurs l'OCDE envoie des contrôleurs dans certains pays, justement pour garantir ce point essentiel du processus démocratique.

Hors, que découvre t'on en page 6, de la brochure sur les votations cantonales ?

Article 48 , alinéa 4 :


.../...
Les opérations électorales sont contrôlées par une commission électorale centrale nommée par le Conseil d'Etat
.../...

Ecrit noir sur blanc ! La fin de vos droits démocratiques élémentaires.

 

Vous êtes prévenus !

Est-il à ce stade encore utile de vous inviter à voter NON

 

Après on vient nous dire que cette modification est un bienfait, une avancé pour la démocratie ?

Une loi c'est comme un contrat d'assurance, faut surtout lire ce qui y est écrit en petites lettres :o)

Il y a des pays où certainement ce genre de modification pourrait être acceptée le plus islamicosocialistement et librement, suivez mon regard :

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

176 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg176ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

15/01/2009

NON au vote par Internet, 3 raisons de dire non !

Bonjour à toutes et à tous,

vous allez me trouver redondant, j'écris toujours sur le vote par Internet... 3ième billet en 5 jours...

Vous m'en excuserez, je l'espère car vraiment ce vote est bien plus important qu'il n'y paraît.

Ici, je ne vais pas vous décrire toutes les failles, tous les arguments techniques, je vais simplement argumenter trois points sur lesquels, soyons en sûrs, les partisans ne pourront rien opposer car se sont les faits :

1 Droit élémentaire du citoyen :

vous_etes_prevenus.jpgTout citoyen a le droit d'être scrutateur ou témoin d'un dépouillement. De vérifier de l'ouverture de l'urne à sa fermeture, suivre le décompte des bulletins, des voix, jusqu'au départ de l'urne scellée emportée par la police. C'est un droit élémentaire.

Avec le vote par Internet, il est parfaitement impossible de comptabiliser les votes, les serveurs le font automatiquement. Même un professionnel assis à côté des serveurs ne peut physiquement procéder au décompte.

C'est donc une violation du droit élémentaire de tout citoyen, une atteinte flagrante à un principe de base de la démocratie.

Ce seul argument est à mon sens suffisamment sérieux pour dire NON.

2 Droit de recours, contestation, annulation d'une votation :

balance_justice.jpgSi l'affaire de Vernier a pu être démontrée, conduisant à l'annulation d'une éléction en raison de malversations, c'est parce que les signatures manuscrites présentes, après analyse graphologique, sur un certain nombre de cartes de vote provenaient de la même main.

Avec le vote par Internet, sans authentification biométrique préalable, il est simplement IMPOSSIBLE de savoir quel citoyen a voté. N'importe qui peut voter à votre place. De là, il sera impossible de prouver la moindre fraude.

Avec le vote par Internet, si fraude il y avait... personne ne le saurait jamais...

Ce seul argument est à mon sens suffisamment sérieux pour dire NON

3 Technique et ciblage : 

zyvalabidouille.jpgL'introduction d'un ver dans la machine de l'utilisateur permet de geler la page d'envoi de votre bulletin, ensuite on récupère l'envoi, on le corrige, et on le renvoie sur le serveur, la page de confirmation vous apparaît le plus normalement du monde, sauf que votre vote aura été modifié. Aucun besoin de casser le cryptage, aucune complication.

Vous vous dites, mais comment cibler la Suisse pour une attaque ?

Faites l'expérience, tapez ou cliquez sur le lien www.google.com, automatiquement, vous serez redirigé vers www.google.ch version française si vous venez depuis le bassin lémanique. Le serveur identifie votre adresse IP et vous donne la bonne du site. Ces IP, sont distribuées par pays et par fournisseur d'accès. Il suffit donc de connaître les plages IP des principaux fournisseurs d'un pays donné et d'attaquer le réseau par des vers.

Voilà... pour l'exemple : votre adresse IP est : Adresse IP offerte par ActuLab

La Suisse en matière informatique est un dinosaure à l'époque des navettes spaciales. Aucun département qu'il soit fédéral, cantonal ou communal n'est prêt à faire face à une réelle attaque cybernétique. Un article récent paru dans La Tribune de Genève faisait part des craintes et des avertissements qui nous parviennent d'outre Atlantique.

Ce seul argument est à mon sens suffisamment sérieux pour dire NON

En fait Mesdames, Messieurs, les partisans du OUI au vote par Internet n'ont aucun argument solide. L'argumentaire se contente de dire : au 21 ième siècle, une administration moderne, un gain de temps, etc... des arguments de forme... car les arguments de fond conduisent tous au NON.

Le vote n'est pas un acte administratif, c'est l'expression de la volonté, de l'opinion, d'un citoyen.

Ce genre de système conviendrait parfaitement à des pays libres démocratiques socialistement islamique où il fait bon vivre :

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

175 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg175ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane 

11/01/2009

Votations du 8 février... NON au vote par Internet

Bonjour à toutes et à tous,

vote_electronique_fevrier_coffre.jpgLe 8 février nous voterons aussi pour ou contre le vote par Internet.

Cet objet cantonal, complètement occulté par la campagne fédérale actuelle sur les bilatérales, est pourtant sujet à vrai débat.

Débat y a t'il sur ce sujet ?

Non... simplement parce qu'on voudrait que cet objet passe discrètement la rampe de la votation sans faire de vague.

Savez vous pourquoi ?

Parce que le système proposé par la Chancellerie est tout simplement aussi sûr qu'un coffre grand ouvert.

On peut enrober le projet de Evoting dans du papier craft, y mettre un joli ruban, mais ce système démontre au fil des tests qu'il est bourré de failles facilement exploitables.

Au delà des déficits de sûreté avérés, il ne répond pas non plus aux garanties Constitutionnelles minimums offertes à tout citoyen susceptible de vouloir assister au dépouillement, pas plus qu'il ne garantit l'identité du votant, et j'en passe...

En tant qu'informaticien, je devrais me réjouïr de cette orientation technologique, sauf que mon attachement à la démocratie dépasse de loin mon seul nombril et qu'il faut absolument refuser le vote par Internet.

Lors des dernières votations, les résultats des votes sur l'AVS aurait pu être manipulés car les attaques sont aussi simples qu'elles sont efficaces :

.../... -"En effet, selon les précédentes évaluations de l'EPFL, une telle attaque peut affecter jusqu'à 40%* des bulletins électroniques (chiffre confirmé encore récemment par le Dr Oechslin). L'attaque ne laisse aucune trace tangible, et ne peut donc pas être détectée (elle peut avoir ou ne pas avoir eu lieu, ce qui est très mauvais pour la confiance populaire).".../...

.../... -"Lors du vote de novembre, le résultat genevois sur l'initiative "AVS flexible" fut de 51,05% OUI et 48,95% NON, soit une différence de. 2089 voix. Comme, et malgré le très faible taux d'usage, il y eut 2741 bulletins électroniques, la falsification peut donc avoir potentiellement affecté 1096 bulletins électroniques. En conséquence, s'il y eu un report de choix, suite à la falsification, de 1096 NON en l'équivalent de OUI, c'est que, sans cette éventuelle falsification, le résultat aurait très bien pu être : 49'546 OUI et 49'649 NON.
Donc, le résultat du vote -non falsifié- aurait pu être inverse (49.95% OUI, 50,05% NON) de celui publié sans que l'on puisse le savoir.".../...

Selon l'EPFL, l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, et non selon mes délires paranoïaques pour ceux qui pourraient me prêter ce genre de pathologie.

A ce titre, doit-on faire confiance à la Chancellerie lorsqu'elle affirme mordicus que son système est ultra fiable et que là où l'Armée US a renoncé, ils ont réussi ?

Ou alors ? allez vous prêter votre attention aux nombreux professionnels du domaine, notamment à l'un des développeurs de la plateforme actuelle de vote, aux plus hautes écoles de ce pays en matière technologique, à des pays comme les Etats Unis, qui disent "haut et fort" :

NON au vote éléctronique

Voulez vous vraiment livrer l'outil démocratique : le vote ; à la merci de quelques doués en informatique qui ne feront qu'une bouchée du système de la Chancellerie ?

Au pire, pour retomber dans nos frais, nous pourrons toujours vendre ce système à d'autres pays "démocratiques et libres", suivez mon regard :

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

171 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg171ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane