17/07/2009

Notre police doit bien se marrer...

Bonjour à toutes et à tous,

lebetisier.gifcomme presque tous les jours, je prends connaissance des communiqués de notre Police.

Il y a dans chaque profession "les incontournables" notamment dans les Hotline, chez les enseignants avec les bacheliers... pardon maturants, mais les incontournables de notre police sont tout bonnement à hurler de rire :

Quelques exemples :

vol (139 CPS), dommages à la propriété (144 CPS), en vertu de la plainte déposée pour les faits suivants : dans la nuit du 15 au 16.07.2009, il a brisé la vitre d'une VW rouge immatriculée à Genève, stationnée à Vernier. Lors de son interpellation, il était encore occupé à fouiller le véhicule et avait 3 CD en main. Il est formellement mis en cause par un témoin qui l'a vu briser la vitre de la VW et fouiller le véhicule.

Il conteste les faits qui lui reprochés et se dit trop trop innocent

C'est le "trop trop innocent M'sieur" qui me fait marrer :o)

___________________

Infractions aux articles 91, 95.2 de la LCR (conducteur pris de boissons, circuler sous retrait du permis de conduire) : pour avoir été interpellé hier, jeudi 15 juillet 2009, en état d'ébriété dans un parking. Il était accompagné d'un ami. Son ex-amie a déclaré que le prévenu l'a suivie en voiture jusqu'à son lieu de travail. Lors de son interpellation, les policiers ont remarqué qu'il présentait des signes d'ébriété. Il a été soumis au test de l'éthylomètre qui a indiqué un taux d'alcool dans l'haleine de 3,70 ‰ et au vu de ce résultat, une prise de sang a été ordonnée mais sa conclusion ne nous est pas connue. Relevons également que le prévenu a déjà été interpellé pour des motifs similaires le 14.07.2009. Une mesure d'interdiction de circuler a été prise à son encontre le 14.07.2009.

Il conteste les faits. Il dit que hier jeudi 15 juillet 2009, il n'a pas conduit son véhicule, car c'est son ami qui était au volant, bien que ce dernier dise formellement le contraire.

Choppé à la descente de la voiture... "c'est pas moi M'sieur"... 3.7 par bras à l'haleine ?... les laborantins des HUG ont reçu la consigne de ne pas fumer à proximité...

__________________

19 LStups pour avoir, le 15.07.2009, été interpellé à la Promenade du Lac, alors qu'il avait sur lui 8 morceaux de haschich d'un poids total de 32 grammes et CHF 190.-. Il a déclaré que le haschich était destiné à la vente et que l'argent retrouvé sur vous provenait de la vente de stupéfiants.

Il reconnaît les faits et déclare avoir trouvé le haschich dans une poubelle 

Alors là... quelle malchance... fouiller une poubelle et PAF droit derrière, pincer par les pandores... c'est pas à moi M'sieur... c'est à la poubelle !

__________________

Infraction à l'art. 19 de la Loi fédérale sur les stupéfiants  : pour avoir vendu le 15 courant 1,4 gr. de marijuana à un consommateur de la place pour un montant de Chf 50,--. La transaction s'est effectuée durant le trajet entre la rue du Mont-Blanc, le parc du monument Brunswick et l'hôtel Saint-Gervais en passant devant le magasin Manor.

Opposition aux actes de l'Autorité (art. 286 CPS) : pour avoir résisté au moment de son interpellation. L'usage de la force a été rendu nécessaire pour le maîtriser. Au cours de l'échauffourée, un policier a été blessé à la main. Notons encore qu'il a avalé des boulettes de cocaïne qu'il dissimulait dans sa bouche.

Il conteste intégralement les faits

C'est une conspiration M'sieur, la coke dans mon estomac je ne sais pas qui l'a mise là... c'est pas à moi... :o)

__________________

Et ça... se sont juste les communiqués de hier... mais chaque jour, vous devriez consulter les communiqués de notre Police... parce qu'il y a là une mine d'or d'incontournables.

Avec ces parutions quoitidiennes que vous pouvez retrouver ici...

http://www.geneve.ch/police/communiques/bulletins-journal...

Selon les jours et les individus... notre Police doit franchement se payer des bons fous rires :o) 

Une mine d'or... :o)

Ici, vous trouverez la liste des soutiens de la manifestation celles et ceux qui ont soutenu la manifestation

Ici, vous pouvez rejoindre le groupe de soutien créé sur Facebook celles et ceux qui ont rejoints ou rejoignent le groupe de soutien créé sur Facebook

Ici, vous trouverez une liste de soutien que vous pouvez imprimer et me renvoyer au format papier pour celles et ceux qui souhaitent témoigner leur soutien à nos deux ressortissants sans s'inscrire sur Facebook.

Pensez à laisser vos Emails et / ou votre adresse afin que nous puissions vous transmettre les dernières nouvelles.

REJOIGNEZ NOUS

364 jours

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg

En attendant de devenir vraiment président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

11:15 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : police, genève, trop, fort |  Facebook |

21/12/2008

A Genève tout est RoZe...

Bonjour à toutes et à tous,

geneve_rose.jpgde mémoire de Genevé, je ne me souviens pas d'avoir vu autant de mouvements de contestation...

Notre police qui fait la grève des amendes, là encore, encore, en période festive, je comprends et nombre de genevois apprécient de ne plus voir voler les papillons... là où évidemment cela se corse un peu, c'est la grève des heures supplémentaires... parce qu'au vu du manque d'effectif, le refus d'aligner les heures supplémentaires provoquent un manque d'agents sur le terrain.

Et comment leur en vouloir... on leur demande toujours plus... et on paie toujours moins...

Il y a quelques jours, je recevais, en pièce jointe à un mail, une lettre écrite par un gendarme genevois et j'avoue qu'en la parcourant, je comprends son "ras-le-bol" et me joins de tout coeur avec lui.

Lire la lettre ?

Les Genevois ne peuvent pas mesurer à quel point la situation de notre police est aujourd'hui difficile... le manque d'effectif est tel que j'aurai l'intelligence ici de ne pas relever les failles qu'entraine ce dernier en terme de capacité d'intervention.

Pire encore... conjuguez le manque d'effectif de la police au manque de place dans notre prison avec là aussi un manque d'effectif et vous obtenez un mélange dangereux comme le sont : nitro et glycérine.

Une prison surpeuplée incapable de recevoir les délinquants et criminels en attente de jugement, récemment un homme condamné à 7 ans de prison se balladait libre dans nos rues avec les conséquences que l'on a pu lire dans la TDG... les délinquants et criminels libres aussi par manque de place se balladent librement dans nos rues. Notre police en sous effectif chronique lassée d'arrêter des délinquants et des criminels laissés libre... des magistrats surchargés de dossiers... des gardiens de prisons excédés...

Tout va bien...

A Genève tout est rose.

M. Soli Pardo le rappelait dans son discours lors de la première assemblée constituante : la sécurité des citoyens est l'une des principales tâches d'un Etat de droit.

Ce droit élémentaire du citoyen, garanti par la voie constitutionnelle, n'est aujourd'hui plus assuré.

Notre police, nos magistrats, nos gardiens de prison méritent notre respect. Ils et elles, contribuent à la base de notre cohésion sociale avant tout autre.

Il n'existe pas de société civilisée là où la sécurité de ses concitoyens n'est pas assurée.

A ce titre, un pays entier qui oublie par confort ses ressortissants dans un pays aussi démocratique que l'est la Grande République Socialiste et Islamique Démocratique et Libre de Lybie... me laisse songeur...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

151 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg151ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane  

 

09:26 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : prison, police, genève, rose, le, monde, est |  Facebook |

14/11/2008

Le Conseil Européen contre la torture a raison !

Bonjour à toutes et à tous,

menottes.jpgeffectivement le Conseil européen contre la torture a raison d'épingler notre police. Notamment en ce qui concerne les techniques d'étranglement permettant de faire recracher les boulettes de cocaïne que les dealers ingèrent afin d'éviter les arrestations.

En effet, une retranscription fidèle d'une arrestation m'a laissé songeur... jugez par vous même, la vérité fait peur :

Le méchant flic :

-"Eh toi ?"

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Oui M'sieur l'agent des forces de l'ordre ?"

Le méchant flic :

-"Tu deales ? crache tes boulettes..."

Le gentil dealer innocent de boulettes de cocaïne mal aimé et incompris de notre société :

-"Non M'sieur l'agent des forces de l'ordre, je ne deale pas, biensûr M'Sieur le policier, les voilà mais elles ne sont pas à moi..."

(retranscription fidèle et ultra confidentielle parue dans le rapport : "Geneva's Police, one day in Hell" :o)

Après ce constat au combien évocateur des procédés de notre police avec les innocents petits dealer de boulettes de cocaïne, nous ne pouvons que rester sceptique face aux problèmatiques soulevées par les techniques de l'étranglement. Surtout qu'avaler une boulette de cocaïne est absolument anodin.

Lire l'article  ?

Ô grand jamais ces boulettes ne se déchirent pour provoquer la mort quasi instantanée de la malheureuse personne qui les ingère par erreur. C'est pas à moi M'sieur :o)

Et surtout, la Police n'a t'elle rien de mieux à faire que d'embêter ces jeunes entrepreneurs somme toute victimes de la société de consommation ?

Franchement, les arrestations incessantes de ces petits entrepreneurs perturbent le bon déroulement du Business, ça tue les petites entreprises naissantes.

ATTENTION la suite de ce billet pourrait choquer les âmes sensibles.

caniche.jpgASSEZ ! Notre Police doit se concentrer sur les vrais problèmes de notre société, notamment les caniches sans laisses, les crottes sur les trottoirs, en somme les vrais problèmes. Voir la photo ci-après :

Je sais c'est effrayant, vous étiez prévenu(e)s :o)

D'ailleurs c'est tellement vrai que je n'ose plus sortir de chez moi par peur de croiser un essaim de flics assoiffés de violence, qui ne manqueront pas de m'embarquer de manière totalement arbitraire pour me torturer afin de me faire "cracher" la recette millénaire de la fondue moitié-moitié vacherin gruyère.

Bref, Genève est une ville dangereuse où la Police terrorise les honnêtes citoyens, Mesdames Messieurs, restez cloitrés chez vous.

Trève de déconnade.

Dans tous les cas, notre police est toujours au mauvais endroit, au mauvais moment et quoi qu'elle fasse, elle a toujours tort.

Admettons qu'un jour, un prévenu décède d'une overdose dans un poste ? Qu'allons nous dire à notre police ? Vous n'avez rien fait pour éviter ça !

Les techniques d'étranglement sont peut être brutales, mais elles évitent que les boulettes ne se rompent dans l'estomac provoquant la mort instantanée.

Décidément... c'est juste n'importe quoi...

Après on s'étonne le manque de vocation dans cette profession ?

L'Europe en lieu et place de nous emm*ç%&... ferait mieux de passer le balai devant sa porte et taper du poing sur la table pour que nos deux compatriotes puissent être libérés, encore un petit milliard de cohésion pour les motiver ???...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

114 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg114ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

11/11/2008

Dotation de munitions expansives pour la Police...

Bonjour à toutes et à tous,

munition_expansive.jpgNotre police souhaite être équipée de munitions dites : expansives.

Ici à gauche, crédit de l'image Keystone

Ces munitions présentent l'avantage, et non des moindre, de ne pas traverser le corps. Aussi, elles permettent d'avoir un "stoping power" conséquent.

Actuellement, un policier qui utiliserait son arme pour neutraliser un individu armé, risque de blesser plusieurs personnes simplement parce que la balle dite "blindée" traversera l'individu et ira se loger ou dans un passant ou encore provoquera un ricochet sur un mur, un trottoir, et finira sa course en se logeant quelque part.

Les munitions expansives sont effectivement dangereuses mais nettement moins que les balles dites blindées.

D'ailleurs, malgré la mauvaise presse qui est faite à notre police, il est rare que nos policiers usent de leurs armes et le font uniquement dans des circonstances prévues par la loi et son règlement.

Nos policiers ne sont pas des Cow Boy, nous avons l'une des meilleures gendarmerie du monde. Il est lieu de le souligner.

De fait, en dehors de l'état de nécessité et de la légitime défense, ils n'ont pas le droit d'utiliser leurs armes.

Faire le procès de la munition expansive est déplacé pour trois raisons :

  1. une balle blindée déviée par le corps d'une personne présente un réel danger pour des tiers car elle ne se déforme que peu et conserve son pouvoir perforant,
  2. la trajectoire balistique d'une balle expansive, une fois qu'elle a percuté un individu, perd de sa capacité perforante et est donc moins dangereuse pour les tiers,
  3. la police n'utilise pas ses armes à tort et à travers.

Imaginons le pire :

un forcené en pleine foule commence à tirer, un gendarme passant par là tire, sa balle traversera l'individu et finira sa course dans un ou plusieurs passants.

De plus, dans ce cas de figure, le "stoping power" pouvoir d'arrêt en français des balles étant quasiment nul, l'individu en question pourrait encore faire quelques victimes.

Il existe des balles plus perfomantes en matière de "stoping power" et sont utilisées par les agents embarqués dans les avions. Ces dernières s'ouvrent à la manière d'un "mini parachute" et freinent d'elles-mêmes dès la sortie du canon et ce qu'elles heurtent ou non un "obstacle".

Mais évidemment, là c'est une question de prix... nous les utilisions sur certains vols et à 11 francs / pièce... on comprend que l'on ne souhaite pas la mettre en dotation pour nos forces de l'ordre.

Amnesty International se trompe de combat en s'en prenant à ces munitions.

La Police ne peut et ne doit pas en mettre en danger des tiers lors de ses interventions et la munition expansive permet justement de réduire les risques collatéraux.

Mais allez expliquez ça " au politiquement correct ".

D'ailleurs en matière de politiquement correct... nous avons là un bel exemple :...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

111 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg111ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

17/07/2008

Un sentiment virtuel d'insécurité

Bonjour à toutes et à tous,

ce matin j'ai reçu un commentaire fort avisé qui relevait en substance :

-"Enfin, en comparaison intercantonale voire internationale, Genève s'en sort plutôt bien, du moins pas plus mal. Alors, y a-t-il vraiement nécessité d'agir ?"

Mais non, rassurez vous, à Genève tout va bien en dehors d'un sentiment virtuel d'insécurité.

Ah ?

Evidemment, lorsque, comme moi, vous étudiez les chiffres... la réalité du sentiment virtuel d'insécurité prend un tout autre aspect.

Les chiffres :

55'435 infractions

 2'864 tentatives d'infraction

10'141 affaires élucidées

Soit un taux de 18%

Donc, vous avez bien compris, 82% des infractions commises à Genève ne sont pas élucidées

D'autres chiffres ?... aller... juste pour prendre la mesure de ce quil se passe :

Parmis ce nombre d'infractions, on dénombre par tranche d'age :

2'355 mineurs de moins de 18 ans (et ça ne me fait pas rire du tout)

1'338 jeunes adultes (18-19)

2'433 moins jeunes adultes (20-24)

2'056 adultes (25-29)

1'607 adultes avec un début de calvitie (30-34)

1'428 adultes presque chauve (35-39)

etc...

Alors... allons - nous encore parler longtemps d'un "sentiment virtuel d'insécurité" ?

Où allons nous demander des comptes aux autorités politiques responsables afin qu'ils prennent les mesures adéquates ?

1) Renforcement des effectifs de police de 400 agents

2) Renforcement des capacités d'accueil carcérales du Canton

3) Renforcement du Minsitère public

Si, je m'interroge... à voix haute... si ce ne sont pas les politiques, qui sont les reponsables de cette situation ?

Faire de la politique c'est répondre aujourd'hui aux besoins de demain.

Aujourd'hui, faire de la politique, c'est réparer les erreurs commises hier...

Bien évidemment, ce n'est la responsabilité de personne...

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

Référence : SPC 2006 OFS