06/11/2008

Le GSsA votera 2x NON !

Bonjour à toutes et à tous,

j'apprends avec plaisir que le GSsA votera deux fois non.

D'une part la légalisation du Cannabis sera refusée, de même que pour l'autre, la modification de la loi fédérale sur les stupéfiants.

D'ailleurs voilà leur affiche en exclusivité :

gssa_dope.jpg

Eh oui, la dope ça tue, ça pollue et surtout ça rend con.

Alors, je rejoins de tout coeur la démarche du GSsA.

Groupement pour une Suisse sans Addiction

;o)

De fait, l'armée tue peut - être et c'est, avouons - le, dramatique...

Mais le fait est que l'Armée tue nettement moins que la dope dans notre pays.

Ouais, je sais... ça casse un peu l'ambiance...

D'ailleurs l'initiative des Verts me surprend un peu... et leur soutien à la réforme de la loi sur les stupéfiants aussi... en dehors du simple fait que la dope : ça tue, ça pollue, ça rend con...

De fait, sauf erreur de ma part, fabriquer des seringues, des aiguilles, les emballer dans des sachets individuels hautement stériles pour ensuite les amener à la destruction après usage unique... importer de la dope de l'autre bout du monde : la coca poussant relativement mal dans nos montagnes, sans parler de l'opium qu'il nous faudra importer et qu'il faudra transformer... tout ça demande énormément de ressources énérgétiques et chimiques.

Exemple : des dizaines de litres de kérozène + de l'amoniac + 17 litres d'ether pour un kilo de cocaïne.

Pas très GREEN tout ça.

Question pollution, une mention me vient : pourrait mieux faire.

Alors si il est de bon ton d'enquiquiner les proprios de 4x4, importer de la dope des 4 coins du monde (qu'il est rose et que tout le monde il est beau et il est gentil) est - ce de moins bon ton ?

Mais où est donc passé Monsieur F.W. Green Power Anti Army Air Craft Now ?

Plus sérieusement, il n'y a pas quelques mois, un jeune con de la vingtaine... tuait une octogénaire à coups de pied...

Son excuse : avoir fumé pour la première fois un joint.

Sa punition : le droit de poursuivre ses études dans le pays.

Les experts ayant déterminé qu'il n'était plus en mesure de répondre de ses actes au moment des faits. Sirène THC étant passée par là, désormais il y a jurisprudence...

Vous pensez que je plaisante en avançant cet argument ? Alors lisez l'article au combien dramatique et sérieux en cliquant ici 

(merci Victor :o)

Et cela ne se déroule pas dans le Bronx, mais bien à Genève.

Le HASH c'est trop COOoooOOooooOOoooOOol

Trop de la Balle mon pote !

Un petit pétard et le MONDE t'appartient !

Tu fais quoi que tu veux, quand tu veux !

Alors on se réveille, on prend le bulletin de vote, on coche 2x NON à la légalisation et à la modification de loi fédérale sur les stupéfiants avant qu'on devienne tous les victimes de ces consommateurs là.

En plus, en votant de la sorte, vous réduirez de manière conséquente les émissions de CO2.

Soyons GREEN

Sauvons la planète,

votons 2x NON !

D'ailleurs nos deux ressortissants sont tellement soucieux des émissions de CO2, qu'ils ont décidé de s'installer définitivement sur le territoire libyen... c'est pas beau la "Vertitude" ?

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

106 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg106ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

PS. A la question que vous vous posez, le plus légitimement du monde d'ailleurs, je ne suis pas seulement contre ces deux objets... mais réellement en colère contre les initiants car ils hypothèquent l'avenir de nos enfants pour deux misérables milliard... Et ça... ça passe très mal.

05/11/2008

La nouvelle loi sur les Stups... La lettre et l'esprit...

Bonjour à toutes et à tous,

swissdrugtourisme.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

un vieil ami, aujourd'hui parti pour un monde meilleur, m'expliquait la loi lorsque j'étudiais cette dernière il y a fort longtemps.

Devant la complexité des textes de loi, il m'avait ouvert la réflexion en me disant :

-"Stéf, dans toute loi il y a la lettre et l'esprit"

La modification de la loi sur les stupéfiants ne déroge évidemment pas de cet adage.

L'esprit de la modification est clairement une catastrophe annoncée.

C'est pourquoi, Mesdames, Messieurs, chers lecteurs de ce blog, je vous invite à lire avec moi certains articles de cette modification :

Section 2 : Thérapie et réinsertion

Article 3d, alinéa 5 :

-"Le Conseil fédéral édicte des recommandations concernant les principes relatifs au financement du traitement de l'addiction et des mesures de réinsertion."

 

En somme, l'Etat va payer... et l'Etat c'est nous. Nous allons donc payer pour celles et ceux qui consomment volontairement des stupéfiants car personne n'attrape une addiction... les stupéfiants se prennent volontairement.

Plus aucun souci, devenez addict, l'Etat se chargera de vous. Droguez vous l'esprit libre...

A ce titre, lorsque La Suisse comptera plus de toxico-dépendants que de gens "normaux" qui s'occupera d'eux ?...

Article 3e, alinéa 1 :

-"La prescription, la remise et l'administration des stupéfiants destinés au traitement des personnes dépendantes sont soumises au régime de l'autorisation. Celle-ci est octroyée par les cantons."

 

Il n'y a pas besoin d'avoir fait de longues études de droit aussi fastidieuses pour comprendre cet alinéa...

L'Etat devient un dealer.

Nous allons donc, le plus officiellement du monde distribuer des stupéfiants à qui en veut... et cerise sur le gâteau, qui paiera les stupéfiants ?

Nous.

Waow ! Là, nous rejoignons l'article précédent, droguez vous, l'Etat se charge de tout... Il fournira la dope, le matériel d'injection, et vous assurera un cadre social vous permettant de vous droguer sans le moindre souci du lendemain...

Est-ce avec ce genre de mesures que nous favoriserons un retour à une vie normale pour ces personnes ?

Vous tenez votre réponse.

Section 3 : Réduction des risques et aide à la survie

Article 3g :

-"Les cantons prennent des mesures de réduction des risques et d'aide à la survie en faveur des personnes ayant des troubles liés à l'addiction afin de prévenir ou d'atténuer la dégradation de leurs conditions médicales et sociales. Ils créent les institutions nécessaires à cet effet ou soutiennent des institutions privées répondant aux critères de qualité requis."

 

Alors, cette loi sensée aider les toxico-dépendants est en fait une manière claire de conforter lesdits toxicomanes dans leur dépendance. Leur assurant au passage, des locaux d'injection, des "parachutes sociaux" pour éviter une dégradation de leur condition de vie.

Encore une fois, pourquoi se priver de stupéfiants, droguez vous, l'Etat s'occupe de tout. Donc, espérons, un peu à l'image de l'AVS, que dans les prochaines années, il restera assez de gens "normaux" actifs pour financer une telle politique complètement irresponsable.

Le Conseil fédéral et les initiants ouvrent la boîte de Pandore avec cette modification de la loi.

Aujourd'hui on dénombre, sauf erreur de ma part, 40'000 toxico-dépendants sur el territoire, mais demain avec cette loi ?

Comment peut - on prétendre à la vue de ce qui précède, que cette loi vise l'abstinence ?

De qui se fout-on ?

Pourquoi voulez - vous qu'un drogué arrête, s'abstienne, renonce à la dope si vous créez les conditions idéales à la consommation de stups ?

Plus aucune raison d'abandonner l'addiction... car détrompez vous, le seul truc qui est chiant dans la dépendance, c'est le prix des produits. Et ce prix encore relativement prohibitif est garanti par la répression.

Cette modification de loi est un non sens.

Mieux encore... nous allons être à la pointe du trafic de dope, vous ne vous étonnerez plus, lorsque vous passerez une frontière avec votre joli passeport helvétique à croix blanche sur fond rouge, d'avoir droit à une visite complète de la part des douanes dans le monde...

Jugez par vous même :

Section 4 Coordination, recherche, formation et assurance qualité

Article 5, titre et alinéa 1

Importation, exportation et transit

-"Une autorisation de l'institut est requise pour toute importation et exportation de stupéfiants soumis au contrôle. Cette autorisation est accordée conformément aux conventions internationales. Une autorisation d'exportation qui n'est pas requise par la présente loi ou par les conventions internationales peut être accordée si elle est exigée par le pays destinataire."

 

Là, vous m'excuserez du peu, mais nous allons devenir un centre mondial de distribution de stupéfiants.

Une étatisation du trafic de drogue... Joli... BRAVO ! CLAP CLAP CLAP ! APPLAUSE MODERATE

Préparez vous, Mesdames, Messieurs, à des visites de votre anatomie propre en ordre de la part des douanes à travers le monde. Remarquez, c'est la première fois qui fait mal...

En résumé, je me demande qui a osé, qui a écrit, qui, normalement constitué et cérébralement dans la norme, proposerait une telle modification de la loi avec l'aplomb nécessaire pour dire :

Cette loi est une avancée ?

A mon humble avis, après lecture de la modification de la loi, je sais pertinnement ce que je voterai le 30... mais surtout, j'invite les auteurs à consulter rapidement, les symptômes sont clairs...

Ou alors à profiter de l'offre touristique libyenne... parce que pondre un texte pareil doit être fatiguant...

TRIPOLIDAY S.A. vos vacances en méditerrannée :

OFFRE EXCEPTIONNELLE

105 jours à 0 .-

Vos réservations directement auprès du Ministère de l'Intérieur Libyen

Avec le personnel de l'Ambassade,

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg105ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane