13/08/2008

Amsterdam, la première fois...

Bonjour à toutes et à tous,

connaissez - vous Amsterdam ?

La ville aux millions de briques rouges où quel que soit le temps qu'il fait dehors, il y a toujours des gens dans les rues, des zones piétonnes à ne plus en finir, des échopes vendant du hareng frais baigné dans l'huile et l'ail qu'on vous sert entre deux tranches de pains, sont quartier "rouge" où les vitrines sont toutes plus alléchante les unes que les autres, son musée du sex horné de voûtes formées par des appendices masculins surdimensionnés, ses musées dont le Van Gogh... ses maisons dont aucune n'est réellement droite...

Et bien sûr ses Coffee Shop ?

amsterdam.jpg

 Eh bien moi oui ! jeune ado, j'y allais pour la première fois à l'age de 16 ans, tombé sous le charme de cette ville unique au monde, tant par ses habitants, que par son architecture, mais surtout, à l'age bête fasciné par les Coffee Shop.

Première arrivée, un ami va nous réserver des chambres et nous restons pour l'attendre dans un Coffee Shop, le "Fancy" pour ceux qui connaissent. Accoudé au bar, j'attends le pote... sur le comptoir, il y a une coupelle avec des chocolats, j'en goûte un... puis deux... puis trois...

Au moment où arrive le pote, je demande la note : 25 Florins* ! (20-30 francs suisses environ) ARGHhhhhhhhhh !

En fait, douze chocolats plus tard et avec les lumières du pote pour m'éclairer, je venais simplement d'avaler environ 6 à 8 grammes de hash mélangés au chocolat. Une claque de trois jours.

Pourquoi je vous parle d'Amsterdam ???  Eh bien,  comme nous ne manquerons pas d'entendre Amsterdam citée en exemple lors de la campagne de dépénanananalisation du cannabis, j'aimerai ajouter un détail dont aucun prospectus touristique ne parle...

Amsterdam dans le centre c'est une profusion de dealers qui vous accostent tous les dix mètres pour vous demander si vous voulez acheter de la dope...

Bah Ouais, le hash c'est légal donc inintéressant pour les dealers... par conséquent, ils dealent tous de la coke et autres produits psychotropes hyper violents.

Cela devrait couper court aux rumeurs sur la maîtrise du traffic de dope en Hollande.

Le cannabis une fois légalisé... la légalisation ouvre toute grande la porte aux autres substances...

Alors le 30 novembre... réfléchissez bien à ce que vous inscrirez sur le bulletin parce qu'il ne s'agit pas de se faire une partie de morpion en plaçant les x dans la mauvaise case !

Deux milliards ou pas, la dope ne passera pas par moi !

Les initiants devraient voyager un peu... avant de lancer des initiatives aussi irresponsables.

Et n'oublions pas

boycott_libya.jpgdont_forget_our_citizens.jpg27ème jour de captivité pour nos deux ressortissants

En attendant de devenir président

Des voix remontent de la cave...

-"C'est encore loin la Libye?"

-"Tais - toi et creuse !"

 

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

 

*Florins parce l'Euro à mon époque n'existait pas... je sais je suis un vieux con... mais bon... au moins je sais pourquoi je voterai NON ;o)

01/07/2008

Révision de la loi sur les stupéfiants...

Bonjour à toutes et à tous,

paradoxalement, depuis aujourd'hui on ne peut plus fumer dans les lieux publics confinés... de l'autre nous allons devoir voter pour la révision de la loi sur les stupéfiants.

Notamment, la dépénalisation du chanvre.

Ce matin, l'oeil rivé sur les news, je tombe sur un article qui explique que le THC favorise les transferts chimiques des lipides dans le sang. Le lire ?

Donc, de plus en plus d'études scientifiques qui se penchent sur les effets néfastes de la consommation d'herbe et de ses dérivés, nous alertent sur les effets secondaires désastreux que cette consommation peut engendrer à court, moyen et long terme.

De plus, ayant été consommateur dans ma tendre adolescence, les taux de THC étaient encore naturels... mais avec le temps, le taux de THC présent dans l'herbe et ses dérivés est 40 x supérieur à l'herbe de WOODSTOCK.

40 fois

Personnellement, je trouve que nous vivons une époque formidable, d'un côté on interdit la cigarette des lieux publics et de l'autre on va dépénaliser le chanvre, ouvrir des espaces de "SHOOT", etc...

Responsabilité personnelle d'un côté... liberté de l'autre...

N'y a t'il pas là un paradoxe d'une société qui ne sait pas ce qu'elle se veut ?

On interdit aux mineurs de s'acheter de l'alcool, alors qu'il est beaucoup plus facile pour lesdits mineurs de se procurer tout l'arsenal psychotrope au coin de la rue à des prix défiant toute concurence !

Ma fille agée de treize ans commence à me poser des questions auxquelles je n'arrive plus à répondre tellement nos politiques mélangent les genre au gré du vent et des initiatives...

En effet, elle passe une fois par semaine près du "centre à injection" et voit parfaitement bien les dealers et les junkies, paradoxalement elle sait qu'elle ne pourra pas s'acheter une bière, ou un paquet de clopes, en revanche elle sait d'ores et déjà où se procurer de la fumette, ou mieux... encore....

Une impression que je partage avec mon adolescente : c'est juste n'importe quoi !

Mesdames, Messieurs, les politiques, ne serait ce pas le moment de tenir un discours cohérent ?

Bien à toutes et à tous,

Stéphane