15/06/2008

La lapidation n'est pas un mot vide de sens...

Bonjour à toutes et à tous,

pour nous, gentils petits suisses bien cool et tout... la lapidation n'est qu'un mot.

Nous sommes tellement pitoyables dans notre approche de ce mot... que nous avons indémnisé une personne prônant cet acte.

Le même qui nous parle de droit de l'Homme, de tolérance, de dialogue intereligieux...

Désolé, mais pour ma part, tant que des indivdus de ce genre oseront défendre des pratiques d'un autre siècle...

Nous devons prendre conscience dans notre conception de la tolérance que celle - ci doit avoir des limites, la religion quelle qu'elle soit doit être respectée... mais dans la limite où la religion respecte les droits fondamentaux HUMAINS.

Pour vous en convaincre, il vous suffira de regarder ces images, réservées à un public averti et majeur.

ATTENTION la scène représentée est choquante

J'insiste, cette scène est difficilement supportable

 FA_-_lapidation-stoning.wmv

Ensuite la vraie question, réside dans le comment a-t'on pu indémniser un individu prônant ce genre de pratique, au lieu de l'envoyer en prison pour incitation à la violence ?

Que Monsieur Ramadan nous explique sa vision de l'Islam de tolérance et de droit l'Homme et sa position après de telles images.

Comment avons nous encore le courage de nous dire tolérant envers ce personnage et ce qu'il véhicule d'idéologie intégriste religieuse.

Heureusement que ce triste Sieur n'est pas représentatif de la communauté musulmane de notre pays. A ce propos, la communauté modérée vivant un Islam religieux conscient et respectueux des lois de notre pays, ne pourrait - elle pas faire comprendre aux radicaux qu'ils n'ont pas leur place dans un pays dépositaire des droits de l'Homme et des Conventions de Genève...?

Bien à toutes et à tous,

Stéphane