A-t-on voulu me faire taire ? Si oui, c’est raté ;)

Bonjour à toutes et à tous,

Le 23 octobre 2018, je m’exprimais au sein du Club de Radio Lac, emmené par la brillante journaliste, Béatrice Rul.

Hasard du calendrier, ce soir là, nous avons abordé le sujet de la radicalisation en Suisse.

Vous pouvez l’écouter ici :

https://www.radiolac.ch/podcasts/club-radio-lac-23102018-1958-195850/

Avec le franc parler qui me caractérise, j’ai dit exactement ce que je pensais, démystifié les voyageurs du Djihad qui seraient partis pour défendre une noble cause, au nom d’une religion.

Or, ce que peu de gens savent, c’est que ces gens, dans leur grande majorité ne sont pas partis pour la grandeur d’une idée, mais parce que guerroyer ça paie.

Rappelons que cette « pseudo guerre » ne s’est pas déroulée dans n’importe quelle région, mais dans les zones pétrolifères les plus prometteuses tant en Syrie, qu’en Irak.

Derrière le packaging marketing parfait, où l’on a enrobé ce qui n’était qu’une course aux pétrodollars, avec une pincée de Divin, collé le mot Djihad, toute cette barbarie ne visait que et seulement de prendre le contrôle des régions pétrolifères.

Ceci étant posé, je m’exprime donc sur le sujet en citoyen libre, dans un pays libre.

Toutefois, quelque part, quelqu’un a été contrarié par mes propos, à un point tel, que le 31 octobre, veille de la fête des morts, aux alentours de 19h40, je découvre sous le paillasson un cadeau…

Ce cadeau n’était autre qu’une cartouche de 9mm flambant neuve.

9mm.jpg

Evidemment, appel à la centrale police, arrivée de trois gendarmes dans les minutes qui suivirent pour procéder aux prélèvements d’usages. Dépôt de plainte pénale auprès de la gendarmerie, information relayée à la Sûreté, et autres services concernés.

On a voulu me faire taire, en me menaçant, c’est raté :)

Bien au contraire, si je publie ce blog aujourd’hui, un an après les faits c’est pour lancer un appel à la majorité silencieuse musulmane qui vit en paix dans notre pays. Car ce genre de geste complètement idiot, à l’encontre d’un citoyen peut mener à la colère et la colère amène la haine.

Et c’est exactement ce que cette frange de radicaux salafistes cherchent à provoquer. Que cette haine grandisse, cristallisant peu à peu les positions, et nous mènera à court ou moyen terme, à l’affrontement.

C’est donc un appel que je lance ici à la grande majorité de nos citoyens et citoyennes vivant leur religion le plus normalement du monde, qui n’en font pas un objet politique de dissension, et qui, n’en doutons pas, en ont marre d’être les otages d’une frange déviante qui leur fait honte.

Vous êtes déjà nombreux à avoir permis de détecter et d'avoir signalé des dérives inquiétantes au sein de notre pays. Il faut poursuivre dans cette voie citoyenne afin d’offrir à nos enfants la Suisse de paix qu’ils sont en droit d’espérer.

C’est à nous toutes et tous, citoyens et citoyennes de notre pays de veiller à ce que quelques imbéciles convaincus de détenir la vérité ne nous mènent à nous détester et nous haïr.

NE LES LAISSONS PAS détruire ce petit bout de paradis qu’est La Suisse !

Merci de m’avoir accordé votre temps pour me lire, et si vous le souhaitez, diffusez cet appel à la responsabilité de chacun face à la menace que ces quelques individus font peser sur notre Vivre Ensemble, libre à vous.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

 

NB . Mes remerciements aux gendarmes qui sont intervenus dans la plus grande discrétion, aux inspecteurs et inspectrices de la Sûreté, ainsi qu'aux acteurs des autres services engagés.

Les commentaires sont fermés.